Casimir : « J’ai revi­si­té la recette du gloubi-​boulga pour la rendre plus healthy »

Après l’interview du mois der­nier, char­gée en monstre et laby­rinthe, j’avais besoin d’un peu plus de confort et de séré­ni­té, c’est donc assez natu­rel­le­ment que j’ai pen­sé à cet énorme ­bor­del orange que les enfants appellent Casimir. Alors autant pré­ve­nir tout de suite, l’Île aux enfants, c’est pas le para­dis du whis­ky. C’est pas le para­dis de grand-​chose d’ailleurs, à part, peut-​être, de Michael Jackson. 

Casimir
© DR

Causette : Bonjour Casimir, ça fait un petit moment qu’on n’a plus de vos nou­velles. La forme ?

Casimir : Écoutez, ça va pas trop mal, j’ai même per­du un peu de poids depuis que j’ai revi­si­té la recette du gloubi-​­boulga pour la rendre plus heal­thy.

Plus heal­thy ? Pas vous, Casimir ! Vous êtes l’un des der­niers sym­boles du repas sans graines, du sucre par­tout et du sel à volon­té… Merde, qu’est-ce qu’on va devenir ?

Casimir : Eh bien, on va tous deve­nir minces et bien gau­lés, on va tous faire du CrossFit et bouf­fer des pis­sen­lits et on crè­ve­ra à 120 balais tristes comme des assu­reurs et secs comme des triques. 

Excitant comme pers­pec­tive… Ce pes­si­misme ambiant ne cacherait-​il pas une petite dépression ?

Casimir : Une petite ? 90 mg de Prozac par jour, ça vous parle ?

Pas vrai­ment, la fac de phar­ma, je l’ai vue de loin, mais j’ose ima­gi­ner que c’est un dosage sérieux. Qu’est-ce qui est à l’origine de tout ça ?

Casimir : Ah ! si c’était si simple… Ça fait vingt ans que je suis sui­vi par un véto-​psychiatre et on n’a pas l’ombre d’une piste. Enfin si, une : ma mor­phologie, 2 mètres cubes pour 150 kilos. Y a de quoi com­plexer quand je vois que vous, les humains, vous vous fou­tez un anneau gas­trique pour 300 grammes de cellulite.

Oui, mais, nous, on a une chance de res­sem­bler à quelque chose. Quand même, Casimir, cette cou­leur… Et puis ce museau avec deux trous là, sérieu­se­ment, c’est pas jojo. Ce ne sont pas 50 ou 60 kilos qui vont chan­ger la donne.

Casimir : Ah bon, vous croyez ? Je devrais lais­ser tom­ber les graines de courge, le goma­sio et reprendre la bonne vieille recette « alour­die en graisse » du gloubi-boulga ?

Mais évi­dem­ment. Un Casimir de 70 kilos ne serait plus un casi­mi­rius [clas­si­fi­ca­tion scien­ti­fique de l’espèce, ndlr. Ils se sont pas fou­lés…]. Ressaisissez-​vous, mon vieux ! Et que pense de tout ça votre sorte de cou­sin là, « force verte », Hippolyte, je crois ?

Casimir : Oh, il est pas du genre à se poser des ques­tions sur le physique.

Oui, j’avais remarqué…

Casimir : Non, lui, il est com­plè­te­ment obsé­dé par la mau­vaise répar­ti­tion des richesses et les inéga­li­tés qu’elle engendre.

Sérieusement ?

Casimir : Mais non, je déconne, ça aus­si il s’en fout com­plè­te­ment. Vous croyez quoi, qu’il lit Jean Ziegler pour s’endormir ? Ha ha ! C’est naïf un jour­na­liste. J’vous aime bien au fond. Vous vou­lez pas res­ter un peu sur l’île ?

C’est gen­til de pro­po­ser, même si je sens une légère brise d’ironie dans la pro­po­si­tion… Avant de finir, je vou­drais vous poser une ques­tion par rap­port à la sur­vie de l’espèce, parce que si vous n’êtes que deux, deux mâles, et de la même famille, ça me paraît mal embarqué…

Casimir : Déjà on est trois, il y a éga­le­ment Albéric, mon autre cou­sin, mais ça ne change pas grand-​chose quant à la sur­vie de notre espèce. On va s’éteindre, pei­nards, sans bruit, comme actuel­le­ment une espèce ani­male ou végé­tale toutes les vingt minutes.

C’est une belle conclu­sion, pleine d’espoir comme on les aime. Merci Casimir.

Casimir : Avec plaisir. 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.