• Rechercher
  • Mot de passe oublié ?
  • Mot de passe oublié ?

Nos 11 recos de fes­ti­vals fémi­nistes pour un mois de mars engagé

PHOTO 2023 03 11 01 22 03
Photo : Pop Meufs / Pavillon des canaux

La lutte pour les droits des femmes, c’est toute l’année, mais il faut bien l’admettre, s’il y a un mois où elle vibre plus que jamais, c’est bien celui de mars. Au menu de la cuvée 2024 : Salon du livre fémi­niste, fes­ti­val de créa­trices, karao­ké, théâtre d’impro et autres joyeu­se­tés. Causette vous déroule le pro­gramme (non exhaustif).

Pop Meufs, du 1er au 31 mars, à Paris

Le fes­ti­val des luttes fémi­nistes Pop Meufs pren­dra place à la Maison plur·iel du Pavillon des canaux, à Paris, tout le mois de mars. Cette année, quatre thé­ma­tiques seront abor­dées à tra­vers l’échange, la créa­tion, la réflexion, l’écoute ou l’observation, le tout dans un espace safe. Il sera ques­tion de l’importance des role models dans la pop culture, à la Taylor Swift ou Harry Styles, mais vous pour­rez éga­le­ment en apprendre davan­tage sur les boys’ club dans le sport et les jeux vidéo. Vous pour­rez aus­si échan­ger autour de l’évolution de la repré­sen­ta­tion des per­sonnes en mino­ri­té. Enfin, le fes­ti­val vous per­met­tra de pen­ser l’implication gran­dis­sante des alliés dans les luttes fémi­nistes. Seront pré­sents L’institut du genre, Le Collectif 50/​50, les Éditions Blast, Afrogameuses, Nos alliés les hommes. 

Salon du livre fémi­niste, 2 mars, à Paris

Organisé par le Merci Simone Club et le compte Instagram Gang du cli­to, le Salon du livre fémi­niste revient pour une troi­sième édi­tion, au Ground Control cette fois. Une tren­taine de d’éditions fémi­nistes enga­gées, par­mi les­quelles on compte les mythiques éditions des femmes-​Antoinette Fouque, mais aus­si la mai­son d’édition éro­tique La Musardine. Plus de soixante autrices fémi­nistes seront pré­sentes. Des confé­rences auront éga­le­ment lieu toute la jour­née sur le rap­port des femmes à la nour­ri­ture, la sexua­li­té fémi­niste, la colère créa­trice, les vio­lences conju­gales, l’histoire des femmes comme leur place dans la science-fiction. 

Capture decran 2024 02 28 a 10.55.17

Plus d’infos sur www.salondulivrefeministe.com.

Pop Women Festival, du 7 au 9 mars, à Reims

Pour sa troi­sième édi­tion, le Pop Women Festival pro­met une pro­gram­ma­tion variée et haute en cou­leur. Du stand-​up, des pro­jec­tions, des expo­si­tions, des lec­tures publiques ou encore un tour­noi de jeux vidéo. Se tien­dront aus­si des tables rondes sur l’histoire des femmes, la télé­réa­li­té, la mas­cu­li­ni­té toxique ou encore la vul­ga­ri­sa­tion scien­ti­fique. Trois jours fes­tifs pour “dia­lo­guer, créer, s’émerveiller autour de la créa­ti­vi­té et de la pop culture”, selon les mots de sa fon­da­trice, Céline Bagot. 

Festival Femmes en cam­pagne, du 2 au 16 mars, à Neuvy-​le-​Roi (Indre-​et-​Loire)

Un fes­ti­val sur les femmes des ter­ri­toires ruraux, qui font vivre les acti­vi­tés pro­fes­sion­nelle, cultu­relle et artis­tique. Au pro­gramme, la pro­jec­tion du film Annie Colère, de Blandine Lenoir, des lec­tures de contes d’héroïnes (loin des prin­cesses à sau­ver), un ate­lier de réflexion sur l’égalité entre les femmes et les hommes, ou encore le spec­tacle de l’humoriste Klaire fait Grr, Le Temps des sar­dines.

Festival fémi­niste et queer, Gender is over, 31 mars, à Brive-​la-​Gaillarde (Corrèze)

Au pro­gramme de cette jour­née pla­cée sous le signe de l’inclusivité : des dis­cus­sions ouvertes à tous et toutes autour des ques­tions “Qu’est-ce qu’être LGBTQIA+ ?”, ”Qu’est-ce ça implique ?” et ”Pourquoi faire com­mu­nau­té ?”, mais aus­si “Comment être un·e bon·ne allié·e d’un·e proche ?”. Puis une dis­cus­sion libre, en non-​mixité, réser­vée aux per­sonnes LGBTQIA+. Les enfants sont les bienvenu·es !

Festival Bruissements d’elles, du 1er mars au 31 mars, à Tours

Vingt-​cinq ans que le fes­ti­val Bruissement d’elles met en lumière les femmes créa­trices. Et cette année, comme tou­jours, la pro­gram­ma­tion se veut éclec­tique. Des pro­jec­tions de films (La Tresse, de Laetitia Colombani, et Captives, d’Arnaud des Pallières), du théâtre (Quand je serai grande, je serai Patrick Swayze, par Chloé Oliveres, et L’Occupation, tiré du roman d’Annie Ernaux, mis en scène par Pierre Pradinas, avec Anne Consigny), ou encore un concert-​lecture, Les Elles de la créa­tion, qui per­met de décou­vrir de nom­breuses com­po­si­trices, oubliées ou igno­rées par l’histoire.

Affiche 2024

Plus d’infos sur www.bruissementdelles.fr.

Festival Femmes droits sur mars, du 6 au 31 mars, à Marseille

Les mai­ries du 4e et du 5e arron­dis­se­ments de Marseille pro­posent un pro­gramme “riche, varié et inclu­sif”, à savoir : une expo­si­tion pho­to­gra­phique sur les femmes qui ont mar­qué l’histoire du sport, une dis­cus­sion sur “50 ans de fémi­nisme dans la ville la plus rebelle de France”, une “cau­se­rie” autour de la roman­cière anglaise Emily Brontë, ou encore une ini­tia­tion au bas­ket et au foot­ball fémi­nin et des ate­liers de self-défense.

Mairie4 5 FDSM RS CoverTwitter copie 1

Plus d’infos ici.

Festival Les nuits sonores, du 4 au 9 mars, à Annecy

Un pro­gramme allé­chant avec une ren­contre et une dis­cus­sion autour de la mater­ni­té, un ate­lier pho­to pour expé­ri­men­ter le female gaze, une confé­rence sur les injonc­tions liées au corps fémi­nin avec Fiona Schmidt et une dis­cus­sion sur com­ment décons­truire l’hétéronormativité. Le petit plus ? Tous les jours, quatre tatoueuses sont dis­po­nibles pour vous tatouer des flashs féministes. 

426537365 710112087873681 6734927922236635382 n

Plus d’infos ici.

Wonder impro fes­ti­val, du 6 au 10 mars, à Paris

Le pre­mier fes­ti­val fémi­niste d’improvisation théâ­trale pari­sien revient pour sa deuxième édi­tion. Si les stages d’impro sont com­plets, il est tou­jours pos­sible d’assister aux six spec­tacles pro­po­sés. On repère le spec­tacle Après minuit, “ins­pi­ré par de vraies his­toires intimes, drôles, gênantes, mémo­rables, anec­do­tiques ou pathé­tiques”.

Capture decran 2024 02 28 a 11.08.35

Plus d’infos ici.

Festival Des elles, du 1er au 31 mars, à La Rochelle

Pour sa quin­zième édi­tion, Des elles met en lumière la place des femmes dans le monde du tra­vail. Au menu donc : la ques­tion des métiers gen­rés, la conci­lia­tion entre bou­lot et paren­ta­li­té, le tra­vail domes­tique et fami­lial, ou encore la san­té des femmes au tra­vail. En somme, un mois pour décons­truire les pré­ju­gés et les sté­réo­types de genre sur le travail. 

Capture decran 2024 02 28 a 11.05.23

Plus d’infos ici

Festival ViVES, du 5 au 11 mars, à Nancy

Troisième édi­tion de ViVES, fes­ti­val de lutte contre les inéga­li­tés de genre et les vio­lences sexistes. On aime les ate­liers de fabri­ca­tion de dou­dous queer pour les enfants – et les adultes ! –, le karao­ké fémi­niste avec des marion­nettes et la soi­rée élec­tro avec Oxni, Kalika et Jeanne To. 

Capture decran 2024 02 28 a 11.07.40

Plus d’infos ici.

Partager