103 chagrin damour 3 © Unsplash
© Unsplash

“Love bom­bing” : quand trop d’amour tue l’amour

Le trop-​plein d’affection en début de rela­tion peut être un signe de mani­pu­la­tion et le début des vio­lences conju­gales. Méfiance. 

Love bom­bing ou bom­bar­de­ment amou­reux : à pre­mière vue, pas de quoi fré­mir, au contraire, qui son­ge­rait à se plaindre de rece­voir trop d’amour ? Et pour­tant : “Il s’agit, de manière inten­sive et outran­cière, de don­ner des preuves d’amour, d’affection et d’estime pour ensuite les reti­rer,” explique Louive Delavier de l’association En avant toute(s), coau­trice d’un manuel à des­ti­na­tion des jeunes, Comment on s’aime ? (édi­tions Mango). C’est pré­ci­sé­ment ce contraste entre le trai­te­ment de faveur empres­sé, les effu­sions à sens unique et l’indifférence qui doit aler­ter. Emma*, 43 ans, en a fait l’expérience avec un homme ren­con­tré sur Instagram, qui la flatte et la couvre très rapi­de­ment de mots doux : “Vingt-​quatre heures après m’avoir ren­con­trée, il m’invite à aller à un fes­ti­val avec lui, me pré­sente à tous ses[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
Capture d’écran 2022 11 07 à 14.01.53

Témoignages : le balai diplomatique

Fabienne et Ludovic, en couple depuis vingt ans et parents de deux filles, n’ont pas le même rapport à la poussière. Sans parler du rangement... Pourtant, petit à petit, il et elle ont trouvé un terrain d’entente.