692fdcba 3435 4781 9bca cd83ad51477d
Sarah El Haïry © Philippe Devernay / Wikimedia

"Écologie cas­tra­trice" : ce que raconte le nou­veau tacle de la ministre El Haïry à la dépu­tée Rousseau, pas­sé inaperçu

Jeudi der­nier, la ministre délé­guée char­gée de l’Enfance, de la Jeunesse et des Familles a accu­sé la dépu­tée Sandrine Rousseau d’être “la figure” de “l’écologie cas­tra­trice”. Une rhé­to­rique miso­gyne et viri­liste, dans la droite lignée du “réar­me­ment démo­gra­phique” chère à son pré­sident de patron.

C’est un tweet envoyé comme un bon mot, qui n’a sans doute pas eu l’écho espé­ré par son expé­di­trice. Jeudi 21 mars, Sarah El Haïry, ministre délé­guée char­gée de l’Enfance, de la Jeunesse et des Familles, a lan­cé sur X à l’égard de Sandrine Rousseau : “Sandrine Rousseau était la figure de l’écologie puni­tive. Elle est désor­mais celle de l’écologie cas­tra­trice. Vous détes­tez tout ce qui donne de l’espoir. Il faut aimer davan­tage la vie madame Rousseau !” Une petite mes­qui­ne­rie pas­sée qua­si inaper­çue qui visait à répondre à la dépu­tée Les[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés