Manon Fleury © Pauline Gouablin
Manon Fleury © Pauline Gouablin

Manon Fleury : à peine étoi­lée, déjà harcelée

La jeune cheffe a été cou­ron­née le 18 mars der­nier d’une étoile Michelin. Engagée tant éco­lo­gi­que­ment que contre les vio­lences en cui­sine, elle a subi les assauts des mas­cu­li­nistes après la dif­fu­sion d’un repor­tage d’Envoyé spé­cial dans lequel elle racon­tait tra­vailler avec une équipe 100 % féminine. 

Trente-​deux ans à peine et déjà une étoile Michelin : que peut-​on encore sou­hai­ter à Manon Fleury ? “Me cal­mer !” répond la cheffe en riant. Après seule­ment six mois d’ouverture, son res­tau­rant pari­sien, bap­ti­sé Datil en hom­mage à une varié­té de prune qui a frô­lé l’extinction, s’est vu récom­pen­ser par le guide rouge le 18 mars : “On a trou­vé notre rythme, mais on est encore dans la construc­tion. Pour les six pro­chains mois, j’ai envie de trou­ver une forme d’apaisement.”

Ancienne cham­pionne de France d’escrime, celle qui a gran­di dans l’Yonne, puis vécu dans l’Est au gré des muta­tions d’un père fonc­tion­naire, s’est[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
portrait of harriet tubman 1820 1913 american abolitionist by benjamin f. Powelson Auburn New York USA 1868

Harriet Tubman, l'enchaînée déchaînée

Née esclave aux environs de 1820 dans le Maryland, Harriet Tubman va se défaire de ses chaînes en s’enfuyant vers le nord des États-Unis. Elle rejoint l’Underground Railroad pour aider des esclaves noirs à passer du Sud vers le Nord, et en libère à...