Arnacoeur © Canal Plus

Télé-​réalité : “Arnacoeur ou Prince Charmant”, red flags à tous les étages

Pour sa nou­velle émis­sion, Arnacœur ou Prince char­mant, Studio 89 Productions, réuti­lise tous les pon­cifs patriar­caux sur le couple et la famille nucléaire et jette en pâture une jeune influen­ceuse face à une dizaine d’hommes – déses­pé­rés ou sadiques, c’est au choix – dans l’espoir de faire le buzz. 

Depuis le 25 mars, M6 nous gra­ti­fie d’une nou­velle émis­sion de télé-​réalité de graaanndd­deeee qua­li­té : Arnacœur ou Prince char­mant. Au cœur de ce pro­gramme, sous-​titré “Trouvera-​t-​elle le grand amour ?” – déjà bien pro­blé­ma­tique en termes de sté­réo­type –, Cassandra Jullia, une influen­ceuse de 25 ans déjà connue des téléspectateur·rices, tente de choi­sir le père de ses futurs enfants (puisque c’est évi­dem­ment le but ultime de n’importe quelle jeune femme dans la vie) par­mi qua­torze pré­ten­dants sous pro­téines. Parmi ces hommes au sou­rire Colgate se cachent des hommes “sin­cères” (pour autant qu’on puisse l’être dans ce type de mises en scène gro­tesques), et des “arna­cœurs”. Le meilleur d’entre eux, celui qui réus­si­ra à la séduire en la carot­tant, donc, rem­por­te­ra 20 000 euros. Cela, Cassandra l’ignore. Car si elle découvre, au troi­sième épi­sode seule­ment, que, par­mi ces gendres idéaux, cer­tains ne sont pas “sin­cères”, qu’ils ne sont là que pour “jouer” ou “s’amuser, elle ignore tou­jours à ce jour – le pro­gramme est en cours – qu’elle est mise à prix.

On ne vous appren­dra rien en disant que la télé-​réalité pose quelques pro­blèmes en termes de miso­gy­nie et de per­pé­tua­tion des sté­réo­types de genre. Mais celle-​ci nous fait par­ti­cu­liè­re­ment mal aux man­di­bules. Alors, petit tour d’horizon de tous les énormes red flags de cette émis­sion. Et des dan­gers qu’elle comporte.

EXPLOITER LA VULNÉRABILITÉ D’UNE FEMME

Cassandra Jullia, ancienne can­di­date au concours Miss France, a été décou­verte en 2019 dans la cin­quième sai­son de La Villa des cœurs bri­sés, dif­fu­sée sur TFX. Alors âgée de 20 ans, elle arri­vait dans la vil­la en tant que “cœur bri­sé”, donc, pour béné­fi­cier des conseils de la love coach Lucie Mariotti. Cinq ans plus tard, après être retour­née dans La Villa des Cœurs bri­sés et avoir par­ti­ci­pé aux pro­grammes Les Cinquante et Les Apprentis Aventuriers, la jeune femme passe de nou­veau la porte d’une vil­la bien simi­laire dans l’espoir de trou­ver l’amour. Lors des émis­sions pas­sées, Cassandra Jullia s’est en par­tie fait remar­quée pour ses cha­grins sen­ti­men­taux intenses et a essuyé, pour cela, des vagues de cybe­rhar­cè­le­ment de la part de téléspectateur·rices la trou­vant trop excessive. 

“Voici l’histoire de Cassandra, une jeune femme per­due dans les méandres amou­reux de notre époque”, déclare une voix dés­in­car­née dans le géné­rique d’ouverture de l’émission. Cassandra le confirme elle-​même : “Toutes[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.