cry 2764843 1280
© Pixabay

L’Espagne s’attaque au fléau de la "vio­lence vica­riante", soit celle infli­gée aux enfants pour faire souf­frir leur mère

Depuis le début de l’année, en Espagne, sept enfants ont été tué·es par leur père dans un contexte de vio­lences conju­gales. Ces infan­ti­cides ont pro­vo­qué l’indignation géné­rale et l’engagement du gou­ver­ne­ment à lut­ter contre la “vio­lence vica­riante”. Cette expres­sion, lar­ge­ment répan­due de l’autre côté des Pyrénées et encore mécon­nue en France, désigne un type de vio­lence de genre par pro­cu­ra­tion infli­gé aux enfants pour faire souf­frir leur mère. 

Xavi, Noa, Elisa, Larisa, Ayax, Yago, Maria. Leurs noms ont fait la Une des jour­naux et l’ouverture des mati­nales radio en Espagne entre jan­vier et avril 2024. Âgés de 2 à 10 ans, ces sept enfants ont tous et toutes été assassiné·es par un père auteur de vio­lences conju­gales. Des “vic­times de vio­lence vica­riante”, comme les désigne la presse espa­gnole, qui aborde ces infan­ti­cides non comme un fait divers, mais un pro­blème de société. 

L’expression “vio­lence vica­riante” a été[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.