fbpx

Plaintes pour viols : Damien Abad remer­cié du gou­ver­ne­ment, Chrysoula Zacharopoulos maintenue

Élisabeth Borne et Emmanuel Macron n'ont pas recon­duit le ministre des Solidarités lors du rema­nie­ment de ce 4 juin. Ce matin sur BFMTV, une nou­velle femme dénonce les agis­se­ments de l'ex-ministre. Pressentie sor­tante, la secré­taire d’État char­gée du Développement est, elle, maintenue.

Palais de lElysée   Grille dhonneur
Les grilles du Palais de l'Elysée © Wikimedia commons

Damien Abad, ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes han­di­ca­pées a été écar­té du gou­ver­ne­ment, lun­di 4 juin, à l'occasion d'un rema­nie­ment minis­té­riel. Annoncé depuis le second tour des légis­la­tives où le par­ti pré­si­den­tiel n'a obte­nu qu'une majo­ri­té rela­tive de sièges à l'Assemblée natio­nale, ce rema­nie­ment a été l'occasion de débran­cher Damien Abad, pour­sui­vi pour ten­ta­tive de viol et rem­pla­cé par un binôme com­po­sé de Jean-​Christophe Combe, direc­teur géné­ral de la Croix-​Rouge fran­çaise qui devient ministre des Solidarités et de Geneviève Darrieussecq, membre du MoDem, ex-​ministre des anciens com­bat­tants lors du pre­mier quin­quen­nat, qui devient ministre délé­guée à l'Autonomie.

Chrysoula Zacharopoulos, secré­taire d’État char­gée du Développement, de la Francophonie et des[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés