fbpx
samir elyes le media
Samir Elyes © Capture d'écran de la chaîne YouTube Le Média

Le col­lec­tif Adama accu­sé d'avoir cou­vert les vio­lences de genre d'un de ses membres

Dans une enquête de Mediapart, deux mili­tantes accusent Samir Elyes, ancien membre du col­lec­tif Vérité et Justice pour Adama, de vio­lences phy­siques et psy­cho­lo­giques. Elles dénoncent son retour au sein de l’association après une brève mise à l’écart et la silen­cia­tion des vic­times dans le milieu militant.

« C’est ter­rible de voir la fabrique du silence se jouer, confie Line – un pré­nom d'emprunt – à Mediapart. Avoir eu à tra­ver­ser ça avec Samir est une chose, voir son milieu se soli­da­ri­ser avec son agres­seur en connais­sance de cause en est une autre. » Lundi 25 juillet, le jour­nal d'investigation a publié sur son site inter­net une enquête révé­lant les accu­sa­tions de vio­lences phy­siques et psy­cho­lo­giques por­tées par deux mili­tantes anti-​raciste et contre les vio­lences poli­cières, Massica et Line, à l'encontre de Samir Elyes. Ce proche d'Assa Traoré, sœur du jeune homme décé­dé lors d'une inter­pel­la­tion par les gen­darmes en juillet 2016 et lea­deure du col­lec­tif, a rejoint le comi­té Vérité et jus­tice pour Adama dès sa for­ma­tion. Officiellement, il n'en est plus membre depuis son agres­sion phy­sique et ver­bale envers Massica en avril 2017, mais celle qui témoigne en son nom aujourd'hui dans Mediapart a pré­fé­ré quit­ter elle-​même le comi­té en 2018 alors que Samir Elyes était régu­liè­re­ment invi­té à par­ti­ci­per aux rassemblements[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés