fbpx
juliette ponce
© Michael Amrouche

Rencontre avec Juliette Ponce, fon­da­trice de Dalva, mai­son d'édition qui ne publie que des autrices

En lan­çant Dalva, mai­son d’édition qui ne publie­ra que des autrices, Juliette Ponce sou­haite don­ner la place aux femmes, encore sous repré­sen­tées dans le monde de la lit­té­ra­ture. À lire dès le 6 mai : L'octopus et moi d'Erin Hortle et Trinity, Trinity, Trinity d'Erika Kobayashi. 

Causette : Pourquoi avoir créé une mai­son d'édition pour autrices ?
Juliette Ponce : Ces der­nières années, j’ai publié des ouvrages écrits par des femmes avec des voix assez fortes. J’ai consta­té que ces livres très impor­tant pour moi étaient aus­si accueillis de façon hyper cha­leu­reuse quand on allait en librai­ries ou en fes­ti­vals. Il y avait une vraie envie du public. J'ai com­men­cé à me[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
capture decran 2020 09 24 a 18.09.06

Les 20 plumes fémi­nines : Ann Scott

Cette année encore, on risque de se faire assom­mer par la vague des sor­ties de livres à l’occasion de la sacro-​sainte ren­trée lit­té­raire. Et pour affron­ter l’autre deuxième vague – au cas où on nous recon­fi­ne­rait –, mieux vaut...

FF66TW 1 A

Qui sont les “chris­ti­mi­nelles” d’Agatha ?

Dans son livre La vérité tue, Sonia Feertchak s’est plongée dans l’univers de la reine du roman policier, Agatha Christie. Pour Causette, l'écrivaine a repris l’œuvre policière afin d’enquêter sur les caractéristiques des criminelles d’Agatha.