Le conseil de lecture de Douglas Kennedy : « Cauchemar », de David Goodis

Chaque mois, un auteur, une autrice, que Causette aime, nous confie l’un de ses coups de cœur littéraires.

112 pepite douglas kennedy 2 sebastien leban
© Sébastien Leban/​Éd. Belfond

C’est depuis le Maine, où je suis confiné, que j’écris cet article. Si j’apprécie cet avant-​poste campagnard de la Côte est qui me sert de domicile, je dois bien admettre qu’au fond de moi, je suis un rat des villes. Les bou­levards crasseux et glauques des grandes métropoles sont, pour moi, des lieux de prédi­lection. C’est sans doute à cause de mes racines new-​yorkaises. Et le New York de mon enfance était un endroit violent et un peu crade, avec un taux de criminalité très élevé, des bars borgnes, des hôtels bon marché… L’Amérique des romans noirs dans toute sa splendeur.
En parlant de romans noirs, laissez-​­moi vous présenter David Goodis. Jusqu’à récemment, il était un grand[…]

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
carte1 2

Ernestine Chassebœuf, l’épistolière sans visage

De sa plume Sergent-Major, une vieille dame inonda un temps le pays de lettres de réclamation au style aussi truculent que naïf. Si elle acquit ainsi une certaine notoriété, personne ne l’ayant jamais rencontrée, le mystère plane sur son identité.