fbpx

Le conseil de lec­ture de Douglas Kennedy : « Cauchemar », de David Goodis

Chaque mois, un auteur, une autrice, que Causette aime, nous confie l’un de ses coups de cœur lit­té­raires.

112 pepite douglas kennedy 2 sebastien leban
© Sébastien Leban/​Éd. Belfond

C’est depuis le Maine, où je suis confi­né, que j’écris cet article. Si j’apprécie cet avant-​poste cam­pa­gnard de la Côte est qui me sert de domi­cile, je dois bien admettre qu’au fond de moi, je suis un rat des villes. Les bou­levards cras­seux et glauques des grandes métro­poles sont, pour moi, des lieux de prédi­lection. C’est sans doute à cause de mes racines new-​yorkaises. Et le New York de mon enfance était un endroit violent et un peu crade, avec un taux de cri­mi­na­li­té très éle­vé, des bars borgnes, des hôtels bon mar­ché… L’Amérique des romans noirs dans toute sa splen­deur.
En par­lant de romans noirs, laissez-​­moi vous pré­sen­ter David Goodis. Jusqu’à récem­ment, il était un grand[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés