peep, eye, boy
© Vika Glitter

Nouveau rebon­dis­se­ment à la Ciivise : un qua­tuor nom­mé à la tête de la com­mis­sion indé­pen­dante sur l’inceste

La com­mis­sion indé­pen­dante sur l'inceste (Ciivise) va être relan­cée avec un "col­lège direc­teur" à sa tête et un objec­tif de for­ma­tion des pro­fes­sion­nels pour pro­po­ser un par­cours de san­té aux vic­times, annonce mer­cre­di la ministre délé­guée Sarah El Haïry dans un communiqué.

Après de nom­breux rebon­dis­se­ments, la com­mis­sion indé­pen­dante sur l'inceste (Ciivise) va être relan­cée avec un "col­lège direc­teur" à sa tête. Un qua­tuor com­po­sé de Maryse Le Men Régnier, ex-​magistrate et pré­si­dente de la Fédération France Victimes, Thierry Baubet, chef du ser­vice de psy­cho­pa­tho­lo­gie de l'enfant à l'hôpital Avicenne à Bobigny, Solène Podevin, pré­si­dente de Face à l'inceste, et Bruno Questel, ancien dépu­té et maire, lui-​même vic­time d'un viol étant enfant, précise-​t-​il dans un entre­tien au Figaro.

"Les vio­lences sexuelles sur mineurs touchent une per­sonne sur dix, ce n'est pas l'affaire de quelques-​uns, mais l'affaire de nous tous", sou­ligne Sarah El Haïry, la ministre char­gée de l'Enfance, de la Jeunesse et des Familles dans son communiqué.

"J'installe aujourd'hui une gou­ver­nance renou­ve­lée, char­gée de deux mis­sions, au-​delà de l’accueil de la parole des vic­times qui sera pour­sui­vi et ampli­fié", ajoute-​t-​elle. "D'abord, faire de tous les lieux de vie des enfants des lieux sûrs. Ensuite, construire une chaîne de pro­tec­tion solide de tous les enfants par tous les adultes."

La Ciivise a été lan­cée en mars 2021, dans le sillage de la publi­ca­tion du livre de Camille Kouchner, La Familia grande, qui dénonce l'inceste com­mis sur son frère par le poli­to­logue Olivier Duhamel. Pendant près de trois ans, elle a dévoi­lé les méca­nismes de l'inceste, ses effets des­truc­teurs à vie sur les vic­times et son coût pour la socié­té, un tra­vail salué par de nom­breux acteurs. Elle a recueilli près de 30 000 témoi­gnages et émis 82 recommandations.

Il s'agit, déve­loppe la ministre dans les colonnes du Figaro, de mettre un terme à "deux mois com­pli­qués" après la mise en retrait en février de sa vice-​présidente Caroline Rey-​Salmon – visée par une plainte pour agres­sion sexuelle‑, sui­vie dans la fou­lée de la démis­sion de son nou­veau pré­sident Sébastien Boueilh, s'estimant "la cible de calom­nies et d'attaques personnelles".

Lire aus­si I Douze ancien·nes membres dénoncent dans une tri­bune “la ges­tion pour le moins chao­tique de l’après-Ciivise” 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.