Photo libre de droit Gérald Darmanin ministre de lIntérieur datant de 2021
Gérald Darmanin © Wikimedia Commons

Non-​lieu pour le Ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, accu­sé de viol

Depuis une plainte dépo­sée en 2017, le Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin était accu­sé de viol, d'harcèlement sexuel et d’abus de confiance par une ex-​militante de l'UMP. La juge d’instruction en charge de l’enquête a ren­du une ordon­nance de non-​lieu en sa faveur ce ven­dre­di 8 juillet. 

La juge d’instruction pari­sienne, char­gée de l'enquête por­tant sur les accu­sa­tions de viol à l’encontre du Ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a ordon­né un non-​lieu en sa faveur, le ven­dre­di 8 juillet, comme l’ont appris BFMTV et l’AFP. Susceptible d’appel, cette déci­sion met un terme pro­vi­soire à l’épineux dos­sier dans lequel l’ancienne mili­tante de l’UMP (ancêtre du par­ti des Républicains), Sophie Patterson-​Spatz, accu­sait le loca­taire de Beauveau de viol, d’harcèlement sexuel et d’abus de confiance, pour des faits qui remon­te­raient à 2009. Le 12 jan­vier der­nier, le par­quet de Paris avait déjà requis un non-​lieu pour clô­tu­rer le dos­sier et mettre fin à ses longs démê­lés procéduraux. 

« Pour la qua­trième fois en cinq ans, la jus­tice affirme qu’aucun acte répré­hen­sible ne peut être repro­ché à Monsieur Gérald Darmanin. Deux déci­sions de clas­se­ment sans suite puis deux ordon­nances de non lieu sont inter­ve­nues sous l’autorité de quatre magis­trates dif­fé­rentes, dont deux juges d’instruction », se sont féli­ci­tés les avo­cats du ministre, Mathias Chichportich et Pierre-​Olivier Sur, dans un com­mu­ni­qué. Selon eux, le Ministre, qui n'a jamais été mis en exa­men dans cette affaire, ne fera aucun commentaire. 

Rappel des faits 

L'histoire se serait dérou­lée en 2009, au siège de l’UMP. A l’époque, Gérald Darmanin était conseiller muni­ci­pal à Tourcoing et char­gé de mis­sion au ser­vice des affaires juri­diques de l’UMP. Sophie Patterson-​Spatz s’était tour­née vers l’élu pour obte­nir de l’aide après avoir été jugée cou­pable en 2004 pour chan­tage et appels mal­veillants à l'égard d'un ex-​compagnon. Selon la plai­gnante, le Ministre se serait enga­gé à rédi­ger une lettre des­ti­née à la Chancellerie en échange d’une rela­tion sexuelle. En 2018, Gérald Darmanin avait confir­mé aux enquê­teurs avoir eu un rap­port sexuel avec Sophie Patterson-​Spatz, mais sans contre­par­tie. La plai­gnante, elle, avait racon­té qu’elle aurait « pani­qué » et qu’elle se serait sen­tie contrainte de « pas­ser à la cas­se­role » alors qu’elle n’en avait aucune envie. Elle a fina­le­ment dépo­sé plainte en 2017 après avoir iden­ti­fié ces faits comme un viol, selon elle. 

Début 2018, la plainte avait d’abord été clas­sée sans suite par le par­quet car les inves­ti­ga­tions « n’ont pas per­mis d’établir l’absence de consen­te­ment de la plai­gnante et n’ont pas carac­té­ri­sé davan­tage l’existence d’une contrainte, d’une menace, d’une sur­prise ou d’une quel­conque vio­lence à son endroit », avait jus­ti­fié le par­quet. Sophie Patterson-​Spatz avait ten­té de faire appel, mais jugé hors délai par la cour d’appel de Paris, avant d’être contrainte pour la Cour de Cassation de reve­nir sur sa déci­sion en novembre 2019. A la mi-​juin 2020, la cour d’appel a ordon­né la reprise des investigations. 

Pour rap­pel, une habi­tante de Tourcoing avait éga­le­ment dépo­sé plainte contre Gérald Darmanin en 2018 pour « abus de fai­blesse et tra­fic d'influence ». Elle lui repro­chait de l’avoir inci­tée à des rela­tions sexuelles, en échange d'aide pour obte­nir un loge­ment et un emploi, alors que la femme se trou­vait en situa­tion de pré­ca­ri­té. La plainte a été clas­sée sans suite en mai 2018. 

Pour l'heure, ni Sophie Patterson-​Spatz, ni son avo­cat, Yann Le Bras, n’ont réagi à cette ordon­nance de non-​lieu du ven­dre­di 8 juillet. 

Lire aus­si : À Paris, des fémi­nistes votent pour la démis­sion de Damien Abad et Gérald Darmanin du gouvernement

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.