fbpx
IMG 4706
Devant le ministère de Bercy, le 15 décembre 2021 © A.C.

Au ras­sem­ble­ment des magistrat·es de loi devant Bercy, colère et détermination

L'appel à la grève des pro­fes­sions judi­ciaires, qua­li­fié d'historique en rai­son de la mobi­li­sa­tion inédite des magistrat·es, a réuni plu­sieurs cen­taines de per­sonnes devant le minis­tère de l'Economie à Paris et devant les tri­bu­naux des grandes villes françaises.

« Comme tout le monde ici, je m'insurge contre une jus­tice qui expé­die ses audiences et qui va trop len­te­ment quand les citoyens cherchent à y accé­der », dénonce la juge Amandine Regamey, en poste à la cour d'appel de Paris. Avec une col­lègue, elle a rejoint ce mer­cre­di 15 décembre la mani­fes­ta­tion des professionnel·les du droit, réunis­sant plu­sieurs cen­taines de magistrat·es, avocat·es et greffier·ères, la plu­part en robes, devant le minis­tère de l'Economie et des Finances à Paris. Dans d'autres grandes villes fran­çaises, les professionnel·les du droit se sont réuni.es devant des tri­bu­naux, à l'appel de plu­sieurs syn­di­cats pour dénon­cer le manque de moyens d'une jus­tice qu'iels jugent « exsangue ». Une jour­née his­to­rique, explique-​t-​on chez les observateur·trices, puisque même l'Union syn­di­cale des magistrat·es (USM), orga­ni­sa­tion majo­ri­taire dans la pro­fes­sion et d'aventure plus réser­vée que le Syndicat de la magis­tra­ture ℠, a appe­lé ses membres à se mettre en[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
113 societe la bise 1 camille besse pour causette

Le bai­ser som­mé de se réinventer

La distanciation physique nous a obligé·es à nous priver de baisers, de bisous, de câlins.,Céline Hess Halpern, autrice de « L’Éloge du baiser », décrypte pour Causette le sens et la puissance de ce geste dont il est si difficile de se passer.