fbpx
man and woman sitting on chairs
©NeONBRAND

École : l’impact dif­fi­cile du pro­to­cole sani­taire sur les élèves en situa­tion de handicap

Si le pro­to­cole sani­taire mis en place par l'Éducation natio­nale dans les écoles est une source de stress pour de nombreux·euses élèves, il est, selon les parents et les asso­cia­tions, par­ti­cu­liè­re­ment com­pli­qué pour celles et ceux en situa­tion de handicap. 

Justine, 11 ans, a pu retour­ner dans sa classe de CM1 ce matin après avoir effec­tué hier un test anti­gé­nique, son troi­sième depuis la ren­trée. Ce qui est qua­si­ment deve­nu une habi­tude pour les écolier·ères de France ayant un cama­rade positif·ive dans leur classe reste un véri­table par­cours du com­bat­tant pour la jeune fille et sa maman, Catherine. Car pour Justine, pré­sen­tant un trouble autis­tique sévère qui se carac­té­rise par une hyper­sen­si­bi­li­té tac­tile, le test de dépis­tage, qu’il soit naso-​pharyngé ou sali­vaire, est une source d’angoisse et de souf­france. Le tout en étant l’unique et pré­cieux sésame qui lui per­met de res­ter sur les bancs de l’école. Car depuis le 14 jan­vier, lorsqu’un·e élève est infecté·e dans une classe, tous·tes les autres élèves de moins de 12 ans doivent effec­tuer trois auto­tests (déli­vrés gra­tui­te­ment en phar­ma­cie sur pré­sen­ta­tion d’un cour­rier de l’école) : le jour même, puis deux et quatre jours plus tard. 

« Justine ne peut pas non plus faire d'autotest, avec son hyper­sen­si­bi­li­té, elle ne sup­porte même pas le contact d'une éti­quette sur sa peau donc ima­gi­nez un écou­villon dans la narine, raconte Catherine, 46 ans à Causette. On est obli­gé de la tenir de force, ce n’est vrai­ment pas un moment agréable ni pour Justine ni pour moi, ça peut vite don­ner lieu à des crises assez vio­lentes. Une fois on m’a même dit “reve­nez demain si là c’est trop com­pli­qué” sauf que le han­di­cap de ma fille ne dis­pa­raî­tra pas dans la nuit ! »

« Les tests à répé­ti­tion néces­saires pour retour­ner en classe sont une source d’angoisse très impor­tante pour ces enfants car ils viennent bous­cu­ler avec[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés