zoe schaeffer Uqw8xp0LJIo unsplash
Photo : Zoe Schaeffer / Unsplash

Remplacer les agri­cul­trices enceintes, “sur le papier, c’est super”

Si, depuis 2019, la durée du congé mater­ni­té des agri­cul­trices est ali­gnée sur celle des sala­riées, et qu’un ser­vice de rem­pla­ce­ment est pro­po­sé par la MSA, il reste tou­jours com­plexe pour les exploi­tantes enceintes ou venant d’accoucher de lâcher com­plè­te­ment les rênes. Ne serait-​ce que parce que le temps de tra­vail néces­saire pour faire tour­ner la ferme dépasse lar­ge­ment le temps de tra­vail du ou de la remplaçant·e. Reportage.

“On ne peut pas lais­ser en pause une exploi­ta­tion le temps de faire un bébé” : Céline Vuitton, agri­cul­trice, béné­fi­cie d’un rem­pla­ce­ment le temps de son congé mater­ni­té, un droit acquis tar­di­ve­ment et com­pli­qué à mettre en œuvre. Productrice de plantes aro­ma­tiques et de châ­taignes, cette cheffe d’exploitation attend son deuxième enfant. Or, “à cette période de l’année, il y a pas mal de tra­vail en forêt : cou­per les arbres, sor­tir les troncs, broyer les branches”, explique-​t-​elle en montrant[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.