ROOXANE CAMPOY causette medium illu copie
© Roxane Campoy pour Causette

Mère céli­ba­taire et fière de l'être

Comme de nom­breuses autres femmes, notre jour­na­liste a déci­dé de faire famille seule. Ni plan B, ni choix par défaut, la mater­ni­té en solo s’affirme aujourd’hui comme un pro­jet de vie tout aus­si valable qu’un autre. Elle raconte son par­cours et celui d’autres femmes qui ont fait le même choix qu’elle.

Quand on me demande pour­quoi j’ai “fait un bébé toute seule”, je réponds géné­ra­le­ment : “Parce que j’avais envie d’un bébé.” Et aus­si “parce que je pou­vais me le per­mettre”. C’est éga­le­ment ce que je répon­drais si j’avais fait un bébé à deux, mais on ne demande jamais aux couples pour­quoi ils ont enfan­té. Évidemment, fon­der une famille toute seule n’est pas un choix que l’on fait à la légère, juste parce qu’on a envie d’un·e enfant ou que l’on dis­pose de l’argent néces­saire. J’ai réflé­chi, j’ai lu des témoi­gnages, j’ai écou­té des pod­casts, par­cou­ru des groupes Facebook, ques­tion­né des mères… Jusqu’à com­prendre que ce pro­jet était le plus évident du monde. À 33 ans, céli­ba­taire après avoir été long­temps en couple, j’allais faire un enfant “autre­ment”. Restait à for­mu­ler cette idée et à la mettre en œuvre.

Mes parents sont des grands prag­ma­tiques. Quand je leur ai annon­cé, à l’été 2019, que j’envisageais une PMA solo avec un don de sperme, ils ont posé deux ques­tions. Mon père : “Est-​ce que ce n’est pas plus simple de ren­con­trer quelqu’un ?” Réponse : “Non.” Ma mère : “Est-​ce que ce n’est pas plus simple de deman­der à un ami ?” Réponse : “Non plus.” Fin des ques­tions et début du par­cours, qui me condui­ra à accou­cher d’une petite fille en avril 2021, conçue au Danemark grâce à une fécon­da­tion in vitro (FIV).

Un exemple positif

Dans ce genre de déci­sion, cer­taines dis­cus­sions comptent plus que d’autres. Ce fut le cas de celle que j’ai eue avec Audrey, ren­con­trée grâce à un[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés