fbpx

Le conseil lec­ture de Lola Lafon : « Le Mur invi­sible », de Marlen Haushofer

Chaque mois, un·e auteur·e que ­C­ausette aime nous confie l’un de ses coups de cœur lit­té­raires. 

Lafon Lola c Lynn S.K A
© C.Lynn-SK

En 1963, Marlen Haushofer, une mère de famille autri­chienne, assis­tante de son mari den­tiste, écrit chaque nuit dans sa cui­sine. 
Celle qui, en appa­rence, se plie avec doci­li­té aux usages de la bour­geoi­sie locale, ima­gine une nar­ra­trice d’une qua­ran­taine d’années qui s’éveille un matin, seule, dans un cha­let en pleine forêt, ses hôtes ne sont pas ren­trés la veille. C’est au cours d’une pro­me­nade avec le chien de la mai­son, Lynx, qu’elle com­prend pour­quoi ; le chien se heurte bru­ta­le­ment à un obs­tacle : un mur trans­pa­rent s’est éri­gé pen­dant la nuit, qui l’isole du reste du monde, lequel a pro­ba­ble­ment été déci­mé. Derrière, la nature est immo­bile et dévas­tée, les corps pétri­fiés.
Publié en pleine guerre froide, Le Mur invi­sible a sou­vent été inter­pré­té comme la pos­sible méta­phore d’une catas­trophe nucléaire. Mais, ce[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés