fbpx

La recom­man­da­tion lec­ture d'Olivier Bourdeaut : "Petit Déjeuner chez Tiffany" de Truman Capote

Chaque mois, un auteur, une autrice, que Causette aime, nous confie l’un de ses coups de cœur littéraires. 

Olivier Bourdeaut C © Suzanne Victor a
© Suzanne Victor

"Être amou­reux d’une femme qui n’existe pas est la ver­sion la plus conve­nable de l’adultère. Je fré­quente Holly Golightly deux heures tous les deux ans. Depuis quelques années, je m’autorise même à le faire devant ma femme. Cela ne la dérange pas le moins du monde, car elle aus­si est amou­reuse d’Holly. Nous par­ta­geons les mêmes sen­ti­ments mais pas le même sup­port amou­reux. J’aime Holly cou­chée sur du papier. Suzon aime Golightly allon­gée sur un écran. J’aime Breakfast at Tiffany’s, elle aime Diamants sur cana­pé. On peut aimer la même per­sonne de deux façons différentes.

Lorsque j’ai ren­con­tré Holly, je vivais dans une chambre de bonne, j’avais 27 ans et[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
carte1 2

Ernestine Chassebœuf, l’épistolière sans visage

De sa plume Sergent-Major, une vieille dame inonda un temps le pays de lettres de réclamation au style aussi truculent que naïf. Si elle acquit ainsi une certaine notoriété, personne ne l’ayant jamais rencontrée, le mystère plane sur son identité.