football ground
©George Hodan

Les député·es éco­lo­gistes lancent une com­mis­sion d’enquête par­le­men­taire sur les abus dans les fédé­ra­tions sportives

Le groupe Europe Écologie Les Verts (EELV) à l'Assemblée natio­nale lance ce 6 juin une com­mis­sion d’enquête par­le­men­taire sur les dys­fonc­tion­ne­ments des fédé­ra­tions spor­tives françaises. 

Football, gym­nas­tique artis­tique, hand­ball, ten­nis, rug­by… ces der­niers mois, nom­breuses sont les fédé­ra­tions spor­tives fran­çaises à avoir été mises en cause pour des faits de vio­lences sexistes et sexuelles, de mal­trai­tances, de mana­ge­ment bru­tal, des pro­blèmes de fonc­tion­ne­ment interne ou encore de cor­rup­tion finan­cière. C’est pour­quoi le groupe des député·es éco­lo­gistes a lan­cé ce mar­di 6 juin à l’Assemblée natio­nale une com­mis­sion d’enquête par­le­men­taire consa­crée aux dys­fonc­tion­ne­ments dans les fédé­ra­tions spor­tives françaises.

Dans une inter­view accor­dée à L’Équipe lun­di, la dépu­tée éco­lo­giste des Hauts-​de-​Seine Sabrina Sebaihi, à l’origine de cette pro­po­si­tion, estime « qu’il existe des dys­fonc­tion­ne­ments struc­tu­rels dans tout le milieu spor­tif ». Elle craint « une rup­ture de confiance totale, et irré­mé­diable, entre les citoyens, qui confient leurs enfants, par­fois très jeunes, et les clubs ».

Accompagner la libé­ra­tion de la parole

Selon les vœux de Sabrina Sebaihi, la com­mis­sion d’enquête par­le­men­taire, qui per­met­tra de « dépous­sié­rer les Fédérations pour repar­tir sur des bases beau­coup plus saines », tra­vaille­ra sur plu­sieurs axes : les vio­lences sexistes et sexuelles, les dis­cri­mi­na­tions racistes et homo­phobes et la cor­rup­tion financière. 

Sur le sujet des vio­lences et des dis­cri­mi­na­tions par exemple, la dépu­tée sou­haite que la com­mis­sion d’enquête accom­pagne la libé­ra­tion de la parole au sein des fédé­ra­tions spor­tives. « Cette com­mis­sion d’enquête per­met­tra d’envoyer ce mes­sage aux vic­times : “Si vous avez envie de vous expri­mer sur ce que vous avez vécu, vous pou­vez le faire, un cadre légal existe” », indique Sabrina Sebaihi. 

Un rap­port sera remis dans six mois

La com­mis­sion d’enquête par­le­men­taire devrait com­men­cer ses tra­vaux dans un mois. En ce qui concerne la com­po­si­tion de ses membres (30 maxi­mum), la dépu­tée assure avoir d’ores-et-déjà dis­cu­té avec des élu·es de la Nupes ain­si que des député·es de la majo­ri­té « prêts à tra­vailler sur la ques­tion ». Ils·elles seront chargé·es d’auditionner des dirigeant·es, des salarié·es et des licencié·es afin de com­prendre les dys­fonc­tion­ne­ments du milieu. « On a besoin de revoir le fonc­tion­ne­ment des Fédérations à tous les maillons, du diri­geant au spor­tif », affirme Sabrina Sebaihi auprès de L’Équipe

Les membres de la com­mis­sion pro­po­se­ront ensuite des recom­man­da­tions pour amé­lio­rer le sys­tème des fédé­ra­tions spor­tives fran­çaises dans un rap­port qui sera ren­du six mois après le lan­ce­ment de la com­mis­sion. « L’intérêt d’une Commission d’enquête, c’est qu’elle est trans­par­ti­sane, donc elle pour­rait mener à l’élaboration d’une pro­po­si­tion de loi qui aurait toutes ses chances d’être votée », espère Sabrina Sebaihi. 

Partager
Articles liés
DSC 2906 LITTLESHAO

Breakdance : Les b‑girls entrent dans la danse

La danse hip-​hop fera son appa­ri­tion aux Jeux olym­piques, à Paris en 2024. Une dis­ci­pline aux codes bien défi­nis dont les femmes ont long­temps été écartées. La break­dance voit le jour dans les années 1970 dans le quar­tier du Bronx, à New...

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.