Palestine : « Des flash mobs pour briser le silence de Ramallah confinée »

Témoignage de Raed Jaser, organisateur de soirées, à Ramallah.

112 le Covid19 vu dailleurs Raed Jaser ∏ DR
© DR

« Je vis à Ein Musbah, l’un des quartiers les plus vivants de Ramallah, près du centre-​ville. Habituellement, à cette époque, tous les magasins, les bars et les restaurants sont ouverts, et les gens sortent beaucoup, surtout la nuit. Ramallah est connue pour être une ville qui ne dort jamais. Mais avec la quarantaine, tout s’est arrêté. Alors, avec[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés