191014 causette bourreau emmanuel polanco final a
© Illustration Emmanuel Polanco pour Causette

Violences conjugales : la parole comme thérapie

Le 25 novembre, c’est la Journée pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. L’un des moyens de lutte contre ce fléau est la prise en charge thérapeutique des auteurs de violences conjugales. À Tours, des psychologues s’efforcent de les faire sortir du déni pour qu’ils ne répètent plus leurs comportements.

C’est une petite salle aux vitres opaques, non loin de la gare de Tours (Indre-​et-​Loire). De l’extérieur, on distingue seulement quelques silhouettes. Une dizaine d’hommes sont assis autour d’Emmanuelle Doineau et Julie Bonhommet, les psychologues du service d’Accueil thérapeutique pour hommes battants (Athoba) de l’association Entraide et Solidarités.
Sur le tableau, des phrases inscrites en couleur sont soumises aux participants : « Quand on s’engueule, elle me suit partout dans la maison, je finis par la bousculer pour qu’elle me laisse tranquille. » « Violence physique », commente l’un d’eux. « Mais, si elle le harcèle, à un moment il faut arrêter », s’emporte un autre. « Elle veut des réponses », explique Emmanuelle Doineau. « On s’engueule, d’accord, mais si elle me cherche, elle me trouve. Une fois, je l’ai balancée sur le canapé », poursuit le jeune homme[…]

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
portrait of marguerite of navarre c. 1527. artist clouet jean c. 1485 1541

Marguerite de Navarre, fine fleur de la Renaissance

Celle que les poètes surnommaient la « Marguerite des Marguerites » est l’une des femmes les plus brillantes de la Renaissance. Sœur aînée de François Ier, duchesse d’Alençon puis reine de Navarre, elle exercera une grande influence politique...