fbpx
5eedb5e1240000f21c8ed164
© Capture d'écran Médiapart

Procès de Farida C., soi­gnante jugée pour vio­lences contre la police : « Ce geste m’a dépas­sée »

Farida C., infir­mière, était jugée, lun­di 22 février, à Paris pour « outrages » et « vio­lences » contre les forces de l'ordre lors d'une mani­fes­ta­tion le 16 juin 2020. Deux mois de pri­son avec sur­sis ont été requis.

« Quel est ce pro­cès qui ras­semble autant de monde ? ». Intriguée par l'attroupement dans le cou­loir et les camé­ras agglu­ti­nées ce lun­di 22 février devant la 29e chambre cor­rec­tion­nelle du Tribunal de Grande ins­tance de Paris, une avo­cate en robe et masque noirs s’arrête quelques ins­tants. « C’est celui de la soi­gnante inter­pel­lée cet été lors d’une mani­fes­ta­tion », lui répond un jour­na­liste. D’ordinaire, les affaires jugées par la 29e chambre cor­rec­tion­nelle ne sus­citent pas autant l’intérêt des médias et du public. Mais cette fois-​ci, c'est dif­fé­rent. Quelques heures plus tôt, il a d’ailleurs fal­lu sus­pendre la séance pour faire démé­na­ger la cour en catas­trophe, his­toire de s’installer dans une salle plus spa­cieuse, capable d’accueillir – dans le res­pect des règles sani­taires – la presse, le public et les proches de la[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés