woman leaning against a wall in dim hallway
© Eric Ward

La cour d’appel confirme la requalification en atteinte sexuelle pour les trois pompiers accusés de viol par Julie Leriche

La cour d’appel de Versailles a confirmé ce jeudi 12 octobre que les trois pompiers de Paris initialement mis en examen pour viol aggravé sur Julie Leriche entre 2008 et 2010 – mineure au moment des faits – seraient bien jugés en correctionnelle pour atteinte sexuelle. Dix ans après son dépôt de plainte, sa mère Corinne Leriche se bat toujours pour que sa fille obtienne justice. 

Le délibéré de la cour d’appel de Versailles est tombé ce jeudi matin et avec lui les espoirs de Julie* et de sa famille. La pétition lancée il y a un an par sa mère pour demander une requalification des faits – qui a récolté plus de 228 000 signatures – n’aura rien changé. Le juge a, en effet, confirmé que les trois hommes de la brigade de sapeurs-​pompiers de Paris, initialement poursuivis pour viol aggravé sur mineur, seraient finalement bien jugés devant un tribunal correctionnel pour atteinte sexuelle en réunion. Un délit passible de sept ans de prison… bien loin des vingt ans prévus pour un viol aggravé, souhaité par la partie civile. Le juge a également confirmé que les dix-​sept autres pompiers également accusés de viol sur Julie ne seraient pas poursuivis. Pour justifier ces décisions, le procureur a plaidé que la connaissance de l’âge de l’adolescente par les prévenus n’a pu être établie, ainsi qu’un défaut de consentement insuffisamment[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés
Découvrer notre calendrier de l'avent quichesque