fbpx
group of women wearing white and black shirts
© Mélodie Descoubes

En 2021, les fémi­ni­cides ont connu une hausse de 20 % par rap­port à 2020

En 2021, 122 femmes ont per­du la vie sous les coups de leur conjoint ou ex-​conjoint contre 102 en 2020 selon les chiffres publiés ven­dre­di par le minis­tère de l'Intérieur. Près de 64 % d'entre elles qui avaient déjà subi des vio­lences, les avaient signa­lées aux forces de l’ordre. L'occasion de consta­ter les lacunes dans le trai­te­ment des plaintes et des sui­vis judiciaires.

C'est un chiffre qu'on aime­rait croire invrai­sem­blable en 2022, que révèle le bilan des « morts vio­lentes au sein du couple » publié ven­dre­di 16 août par le minis­tère de l’Intérieur. En France, 122 femmes ont per­du la vie sous les coups de leur conjoint en 2021 ou ex-​conjoint, contre 102 en 2020. Le nombre de fémi­ni­cides a donc aug­men­té de 20 % en un an, confir­mant ain­si « une forme de vio­lence qui est endé­mique, qui est ancrée, presque cultu­relle en France en 2022. » selon Anne Bouillon, avo­cate spé­cia­li­sée dans la défense des femmes vic­times de vio­lences au bar­reau de Nantes inter­viewée pour France Info. Des[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés