fbpx
woman in white long sleeve shirt and white pants doing exercise
© Nguyễn Hiệp

Don du sang : « Prenez le relais : un mois pour tous don­ner »

Jusqu'au 9 juillet pro­chain, l'Établissement Français du Sang (EFS) lance une cam­pagne de mobi­li­sa­tion pour rap­pe­ler aux Français·es l'importance de don­ner son sang et ren­flouer les stocks, actuel­le­ment au plus bas.

« Prenez le relais : un mois pour tous don­ner. » Tel est le slo­gan de la nou­velle cam­pagne de l’Établissement fran­çais du sang (EFS) lan­cée ce mer­cre­di 9 juin. L’objectif est simple : récol­ter 40 000 dons en un mois, afin de pal­lier le manque. « Le seuil cri­tique est à 85 000 doses et actuel­le­ment, nous y sommes » a expli­qué François Toujas, pré­sident de l’EFS, lors d’une confé­rence de presse. Or, pour être dans une situa­tion confor­table, il faut que le stock soit « entre 95 000 et 100 000 doses de concen­tré de glo­bule rouge ». Alors, 6000 points de col­lectes (mobiles ou dans un site fixe) vont être déployés pour accueillir le public, dans l'espoir d'attirer 300 000 nou­veaux donneur·euses.

campagne nous sommes donneurs
La nou­velle cam­pagne de dons de l'EFS.

Une baisse qui s’explique en par­tie par la reprise des actes médi­caux repor­tés en rai­son de la satu­ra­tion des hôpi­taux par les cas de Covid-​19. Ajoutez à cela une année de pan­dé­mie qui a pri­vé l’EFS de deux de ses prin­ci­paux viviers de donneur·euses : les uni­ver­si­tés et les entre­prises. 25 % des dons viennent des col­lectes mobiles orga­ni­sées dans ce cadre.

Le don du sang, com­pa­tible avec la vac­ci­na­tion

Cette nou­velle cam­pagne, en plus de sen­si­bi­li­ser les Français·es à l’importance du don, vise sur­tout à les fidé­li­ser en créant un sen­ti­ment de com­mu­nau­té. « Le but n’est pas seule­ment de don­ner, mais de deve­nir donneur·euses » expli­cite François Toujas. Le cœur de cible : les moins de 30 ans, qui repré­sentent 30 % des dons. L’EFS a mis des moyens à hau­teur de ses exi­gences et un spot publi­ci­taire ven­tant l'importance d'être un·e donneur·euse régulier·ère sera dif­fu­sé à la télé­vi­sion et sur les réseaux sociaux de l'établissement.

Un autre élé­ment a impac­té néga­ti­ve­ment les dons : les fake news. Ces der­niers mois et depuis l’arrivée des vac­cins contre le coro­na­vi­rus, les fausses nou­velles redoublent. Pascale Richard, direc­trice médi­cale de l’institution, rap­pelle : « Il n’y a pas de contre-​indication, pas d’ajournement pour les per­sonnes vac­ci­nées qui sou­haitent don­ner. Il n’y a aucun risque pour les rece­veurs. Dans le même ordre d'idée, il n’y a eu aucun cas de conta­mi­na­tion au Covid-​19 par le sang. » Alors comme on dit au sein de l'EFS : « Partagez votre pou­voir, don­nez votre sang ! » Vous savez ce qu'il vous reste à faire…

Lire aus­si l #Les20000 : l’Agence de bio­mé­de­cine veut trou­ver de nou­veaux don­neurs de moelle osseuse, jeunes et mas­cu­lins de pré­fé­rence

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés
121 enquetrices 2.0   Sonya Lwu  © Serge Picard pour Causette 1

Enquêtrices 2.0 : le fait div dans le sang

Sur Facebook, Reddit ou YouTube, elles sont de plus en plus nombreuses à mener l’enquête sur des affaires criminelles, à rechercher des faits divers inconnus, à fouiller en équipe les méandres de la Toile.