Advertisement
causette
© Causette

Christiane Taubira : pourquoi on l’aime ?

Christiane Taubira a beau avoir quitté le devant de la scène il y a cinq ans, sa popularité semble intacte, la plaçant à part dans le paysage politique. Pourquoi son nom suscite-​t-​il autant de respect et de fascination pour toute une partie de la gauche ? Enquête sur une femme devenue icône malgré elle.

La scène se passe au jardin Ceccano, à Avignon (Vaucluse). Inutile de préciser qu’en ce samedi 8 juillet 2017 à midi, il fait très chaud. D’ordinaire, les sages festivalier·ères applaudissent poliment les lectures avant de filer vers d’autres représentations. Pas cette fois. La nuée reste, se bouscule, photographie et réclame des autographes à l’oratrice de 1,54 mètre qui vient de déclamer des textes d’Aimé Césaire, de Pier Paolo Pasolini ou de Léopold Sédar Senghor. 

« Je me souviens d’une ferveur incroyable autour d’elle, une vraie rock star », raconte Olivier Py, le directeur du Festival ­d’Avignon. La rock star, c’est Christiane Taubira. Des hommes et femmes ­politiques capables de tenir la scène, il y en a. Mais des hommes et femmes politiques capables d’y ­porter une parole littéraire et de ­susciter ­l’enthousiasme, c’est plus rare. « Je l’avais entendue réciter des poèmes par cœur et j’avais été impressionné par sa culture et sa capacité à mettre le poétique et le politique en vibration, donc je l’ai conviée », poursuit Olivier Py. 

« Vous êtes celle en qui nous avons confiance. Celle que l’on a envie de croire et de porter »


Appel solennel du collectif citoyen Taubira 2022

Christiane Taubira parle bien. C’est presque enfoncer une porte ouverte que de l’écrire. Cette aisance oratoire est devenue sa marque de fabrique, sa signature. « Elle a un talent littéraire, lyrique, qui transporte ceux qui l’écoutent dans une autre dimension, estime Najat Vallaud-​Belkacem, ancienne ministre de l’Éducation nationale et ex-​collègue aux gouvernements Ayrault et Valls. On est à la fois dans la politique et un peu[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés