Gage Skidmore from Peoria AZ United States of America 1599px Sharon Stone 33374127422
© Gage Skidmore / Wikimedia

L’actrice Sharon Stone affirme qu’un ancien patron de Sony l’a har­ce­lée sexuel­le­ment dans les années 80

L’actrice amé­ri­caine Sharon Stone raconte, dans une émis­sion de pod­cast, les détails du har­cè­le­ment sexuel qu’elle aurait subi de la part d’un ancien patron de Sony lors d’un rendez-​vous pro­fes­sion­nel dans les années 1980.

Il a sor­ti son pénis juste devant mon visage”, raconte Sharon Stone dans le pod­cast de la pré­sen­ta­trice amé­ri­caine Kelly Ripa, à pro­pos de sa ren­contre avec un ancien patron de Sony. Alors qu’elle fai­sait ses débuts à Hollywood dans les 1980, l’actrice se sou­vient s’être ren­due à un rendez-​vous pro­fes­sion­nel dans les bureaux du géant de la tech. Là, assise dans un cana­pé au ras du sol, les jambes rele­vées jusqu’au men­ton, habillée de sa “tenue la plus spé­ciale” pour l’occasion, elle affirme avoir subi du har­cè­le­ment sexuel de la part de l’ancien patron de Sony, qui la rece­vait. L’homme – qu’elle ne nomme pas – aurait com­men­cé par l’encenser, com­pli­men­tant sa renom­mée nais­sante : “C’est vrai ce qu’on dit de toi, tu es la plus belle. On n’a pas vu quelqu’un comme toi depuis des décen­nies. Tout le monde parle de toi, et regarde-​toi. Tu t’exprimes très bien. Tu es si intel­li­gente, si belle…”, se remé­more Sharon Stone au micro de Kelly Ripa. L’ancien patron lui aurait ensuite sug­gé­ré qu’il pou­vait l’aider dans sa car­rière en échange d’un acte sexuel. “Il s’est appro­ché de moi et m’a dit : “Mais d’abord…”, et il a sor­ti son pénis juste devant moi, poursuit-​elle. Et bien sûr, j’étais très jeune et j’ai fait ce que je fais quand je suis ner­veuse… J’ai com­men­cé à rire et à pleu­rer en même temps et je n’arrivais pas à m’arrêter et je me sen­tais deve­nir hys­té­rique.”

Sharon Stone se sou­vient que le patron a fini par s’éclipser par une porte der­rière son bureau et que son assis­tante l’a escor­tée hors des bâti­ments Sony. “Ce n’était pas la der­nière des nom­breuses expé­riences bizarres de ce genre que j’ai vécues au cours de ma car­rière”, a‑t-​elle ajou­té. Dans une inter­view accor­dée à l’émission amé­ri­caine CBS Sunday Morning, en 2018, à la ques­tion de savoir si elle avait déjà été vic­time de har­cè­le­ment ou d’agression sexuelle à Hollywood, l’actrice avait répon­du : “Je suis dans ce métier depuis qua­rante ans. Pouvez-​vous ima­gi­ner le métier dans lequel j’ai mis les pieds il y a qua­rante ans, avec l’apparence que j’ai ? J’ai tout vu", relaie le maga­zine amé­ri­cain Variety.

L’actrice nomi­née aux Oscars dit être néan­moins prête à par­don­ner les hommes qui l’ont har­ce­lée durant sa car­rière. Pour ceux qui ne sou­hai­te­raient pas lui pré­sen­ter des excuses, Sharon Stone a une réponse cin­glante. “Ne vous asseyez plus jamais à côté de moi, car si vous vous asseyez à nou­veau à côté de moi, je me lève­rai en public et je dirai : “j’ai dit, ne vous asseyez pas à côté de moi !”. Croyez-​moi”, explique-​t-​elle dans le pod­cast. “J’ai assis­té à des pro­jec­tions où le seul siège res­tant était un siège vide à côté de moi et j’ai deman­dé à des hommes de s’asseoir sur les esca­liers dans l’allée parce qu’ils savaient qu’il ne fal­lait pas s’asseoir à côté de moi si vous m’aviez har­ce­lée, à moins que vous ne vous excu­siez.” Au sujet de l’ancien patron de Sony, Sharon Stone dit lui avoir deman­dé publi­que­ment – tou­jours sans le nom­mer – de s’excuser, dans le sillage du mou­ve­ment #MeToo. “Vous savez qui vous êtes”, se souvient-​elle avoir décla­ré. “Si vous vou­lez venir me voir et vous excu­ser, je vous accep­te­rai. J’accepterai vos excuses.” Un appel appa­rem­ment lais­sé sans réponse. 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.