À partir du 4 novembre à 16 h 16, les femmes bossent gratuitement

Le salaire horaire moyen brut des femmes françaises reste inférieur de 15,8 % à celui des hommes. Ce qui signifie que, symboliquement, à compter du 4 novembre, c’est comme si elles n’étaient plus payées.

woman browsing on the internet
© Annie Spratt

Et si les femmes abandonnaient leur poste de travail pour protester contre les inégalités de rémunération qui persistent dans le pays ? Si elles le voulaient, elles pourraient le faire à compter d’aujourd’hui, mercredi 4 novembre, à 16 h 16, date symbolique fixée par le collectif Les Glorieuses. Pour la cinquième année consécutive, sa créatrice, Rebecca Amsellem, s’est inspirée d’un mouvement initié par des femmes islandaises et a compilé les données de l’office européen des statistiques Eurostat. Dans la zone euro, le salaire horaire moyen brut des femmes est inférieur de 15 % à celui des hommes. En France, cette différence est de[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés
Découvrer notre calendrier de l'avent quichesque