fbpx
katrinalilliansorrentino causette a
©Katrina Lillian Sorrentino

Témoignages : à la vie, à la mort

Chaque mois, Causette donne la parole à un duo sen­ti­men­tal pour com­prendre com­ment les visions diver­gentes de chacun·e n’empêchent pas (tou­jours) le ménage de tour­ner. Myriam côtoie la vie tous les jours dans son tra­vail, Romain, la mort. Elle est sage-​femme, il est employé de pompes funèbres. Deux acti­vi­tés pas si incon­ci­liables en matière de phi­lo­so­phie de vie. 

Myriam

40 ans

« Ado, je vou­lais deve­nir chi­rur­gienne et réa­li­ser des trans­plan­ta­tions car­diaques, car c’est un cœur capri­cieux qui m’a très tôt pri­vée de mon père. Finalement, je suis deve­nue maïeu­ti­cienne. Ou sage-​femme, pour faire simple. C’est un rôle qui n’est pas ano­din. On pré­pare les per­sonnes à entrer, pour la pre­mière fois ou non, dans le monde de la paren­ta­li­té. Et on se trouve aux pre­mières loges pour veiller au bon[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
carsten kalaschnikow  causette

Décohabiter pour sau­ver son couple

Chaque mois, Causette donne la parole à un duo sentimental pour comprendre comment les visions divergentes de chacun·e n’empêchent pas (toujours) le ménage de tourner. Après une période de confinements, Yaël a proposé à Mika de faire appartement à...

1 MATHIAS BENGUIGUI  DSC8427 A

Témoignages : conver­ti par amour

Mathias s’est toujours questionné sur ses origines. Pour lui, sa rencontre avec Rachel ne doit rien au hasard : elle a été un catalyseur qui l’a conduit à devenir juif quatre ans plus tard.