« Tahnee, l’autre », une perspective oblique sur ses contemporain·nes

© DR

Métisse, dans un petit village normand tout blanc, c’était pas facile à vivre pour Tahnee. L’auréole de cheveux crépus, rebelles au peigne et aux bonnets de bain, pas top non plus. Alors, quand elle a compris qu’elle était lesbienne, sa conscience lui a soufflé : « Chérie, ça va faire beaucoup… On va garder ça[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés