dsc06973
(©Louisadonna)

Avec "Vrai bon­homme", Louisadonna dénonce le sexisme au sein du milieu de la musique

Des paroles brutes posées sur un rythme pop entê­tant. Voilà la recette de la chan­teuse Louisadonna pour son nou­veau titre Vrai bon­homme, sor­ti ce ven­dre­di, qui dénonce de manière fron­tale le sexisme ambiant du monde musical.

À tous les hommes du milieu de la musique, qu'ils soient aux postes de déci­sion ou simples artistes, la chan­teuse fran­çaise Louisadonna a une ques­tion. Se sentent-​ils comme de vrais bon­hommes, quand ils enchaînent les filles, se font de l'argent sur le dos des autres et se mettent mal en soi­rée ? Dans son nou­veau titre Vrai bon­homme, publié ce ven­dre­di, celle qui porte haut et fort son fémi­nine sur les réseaux sociaux passe au crible le sexisme de l'industrie musi­cale, avec des paroles crues et effi­caces, sur une ins­tru­men­tale pop entêtante. 

Le clip du mor­ceau, éga­le­ment sor­ti ce ven­dre­di, voit Louisadonna enchaî­ner les poses viriles, habillée à la manière de mecs se pen­sant mas­cu­lins et sûrs d'eux, dans le décor d'une soi­rée bien arro­sée. Il donne l'impression de regar­der une sto­ry Instagram sur son por­table, avec des noti­fi­ca­tions intem­pes­tives appa­rais­sant à inter­valle régu­lier, où des hommes racontent leurs « exploits », soit des épi­sodes d'agressions sexuelles. « Tous les SMS dans ce clip sont de vrais mes­sages, envoyés avant ou après une soi­rée », apprend-​on au début de la vidéo.

Après son pre­mier EP Fatigue, publié en 2021, la chan­teuse de 27 ans, qui conjugue la musique avec son tra­vail de psy­cho­logue pour femmes vic­times de vio­lences conju­gales, doit sor­tir son nou­veau pro­jet musi­cal l'année pro­chaine. Il s'annonce dans la droite lignée de Vrai bon­homme, fémi­niste et sans concession. 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.