Wonder Woman : l’imbuvable Dr Psycho, vilain misogyne

En 1943, Wonder Woman affronte pour la première fois son ennemi juré, le pot de colle qui se pointera à chacune de ses aventures : Dr Psycho, petite teigne aux cheveux mi-​longs et aux yeux révulsés. Portrait de cette pile électrique de misogynie. 

doctorpsycho cmjn ok a
© Capture d’écran dcuniverse.com

Alors qu’il a la vingtaine, l’étudiant en médecine Edgar Cizko, futur Dr Psycho, est la risée de toute son université. En prime, sa fiancée, Marva, est amoureuse d’un autre, un sportif musclé au sourire Ultra brite, Ben Bradley, qui veut l’éliminer du tableau pour vivre officiellement son idylle avec[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés
isabelle eberhardt swiss cross dresser and writer

Isabelle Eberhardt, la chroniqueuse du désert

Son attachement à l’Algérie et son adoption à l’islam ont nourri beaucoup de fantasmes et de légendes. Reporte et écrivaine, elle fascine aujourd’hui encore par son anticonformisme et sa soif de liberté.

114 yaa gyasi peter hurley the vilcek foundation

Les 20 plumes féminines : Yaa Gyasi

Yaa Gyasi s’affirme comme l’une des grandes héritières de Toni Morrison. Révélée en 2017 avec «No Home», elle revient avec «Sublime Royaume», où elle y traite à nouveau des enfants de l’immigration africaine.