livres enfants
© Editions Flammarion jeunesse - On ne compte pas pour du beurre - Eyrolles Jeunesse - Atelier de la Belle Etoile

Littérature jeu­nesse : 4 bou­quins pour par­ler d’amour et d’intimité 

Que (faire) lire à nos enfants pour leur par­ler d’amour, d’intimité et de sexua­li­té ? Causette a mis le nez dans les der­nières sor­ties et vous a concoc­té une sélec­tion.

“L’amour est par­tout”, de Tiffany Cooper

Après avoir dézin­gué les injonc­tions viri­listes dans Patatouille, Tiffany Cooper revient avec un deuxième livre jeu­nesse, L’amour est par­tout. On y découvre Ava, petite fille de mater­nelle qui, déjà, connaît son pre­mier son cha­grin d’amour. Pour la récon­for­ter, sa mère lui confie alors un secret très bien gar­dé : l’amour se trouve par­tout, et pas seule­ment dans les rela­tions roman­tiques. Il est là quand on se plonge dans un bon livre, qu’on s’émerveille de la beau­té de la nature, qu’on par­tage l’affection de nos proches, qu’on se pas­sionne pour un sujet, qu’on prend soin de soi ou des autres… Même quand on pense que tout est per­du, lui explique-​t-​elle, l’amour conti­nue d’exister. Une his­toire toute douce pour par­ler de l’amour dans tous ses états, sans prince char­mant pro­vi­den­tiel. Dès 4 ans.

L amour est partout

L’amour est par­tout, de Tiffany Cooper. Eyrolles Jeunesse, 40 pages, 12 euros.

“Est-​ce que tu as faim ?”, de Grace Ly et Mélody Ung

Anna-​Yi passe ses mer­cre­dis avec Grand-​Mère, qui aime beau­coup cui­si­ner. D’ailleurs, la[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
114 yaa gyasi peter hurley the vilcek foundation

Les 20 plumes fémi­nines : Yaa Gyasi

Yaa Gyasi s’affirme comme l’une des grandes héritières de Toni Morrison. Révélée en 2017 avec «No Home», elle revient avec «Sublime Royaume», où elle y traite à nouveau des enfants de l’immigration africaine.