fbpx
petite fille
Sasha

« Petite fille » : l’émouvant docu­men­taire d’Arte sur une enfant trans­genre

C’est ce soir qu’Arte dif­fuse à la télé­vi­sion Petite fille, docu­men­taire très atten­du et déjà très com­men­té puisqu’il est dis­po­nible sur le site de la chaîne depuis le 25 novembre. L’histoire de Sacha, petite fille née dans un corps de gar­çon. Mais peut-​être sur­tout le por­trait d’une mère prête à tout pour pro­té­ger son enfant.

2020 est réso­lu­ment l’année Lifshitz. Après Adolescentes, sor­ti tout début sep­tembre, entre deux confi­ne­ments, et dans lequel il sui­vait deux copines de leurs 13 ans à leur majo­ri­té, – dres­sant là un por­trait aigui­sé de cet âge où tout s’invente‑, le réa­li­sa­teur échappe à nou­veau à la crise actuelle en sor­tant Petite fille à la télé­vi­sion. Un an dans la vie d’une petite fille trans­genre. Entre moments de grâce et déchi­re­ments.

La méthode de Sébastien Lifshitz est tou­jours la même. La camé­ra à fleur de peau, au plus près des visages et des émo­tions. Au plus près des per­son­nages. Sans com­men­taires. Sans juge­ment. La vie en train de se faire, devant l’objectif. Cette fois, les per­son­nages de l’histoire, ce sont Sacha, petite fille trans­genre qui, dès ses 3 ans disait à sa maman « Quand je serai grand je serai une fille », et puis sa mère Karine. Une sorte de monstre d’amour prête à tout pour faire accep­ter son enfant et sur­tout lui évi­ter la souf­france que sa[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés