Trois femmes nom­mées pour la “meilleure réa­li­sa­tion” aux César

Il semblerait que l’Académie des César ait appris de ses erreurs. Cette année, trois femmes sont nommées dans la catégorie meilleure réalisation. L’année dernière, aucune femme n’était nommée dans cette catégorie.

Enfin ! La liste des films nommés pour la 49e cérémonie des César a été dévoilée ce mercredi, alors que l’événement se tiendra le 23 février prochain. Après une année 2023 très déprimante en termes de mixité, les César redressent la barre. Alors que l’année précédente, à la même date, Causette s’indignait de nominations aux allures de boy’s club, au point de lancer son propre prix Cléopâtre pour venger son genre, il semblerait que l’Académie des César ait changé de cap.

Lire aussi I Causette lance son Prix Cléopâtre, pour récompenser les meilleures réalisatrices (snobées par les César)

Trois femmes sont donc nommées dans la catégorie meilleure réalisation : à savoir, Justine Triet pour Anatomie d’une chute, Catherine Breillat pour L’été dernier et Jeanne Herry pour Je verrai toujours vos visages. Rappelons que ce trophée n’a été remporté qu’une seule fois dans l’histoire par une femme. Mais avec trois nominations sur cinq, les chances se multiplient de voir une lady couronnée cette année. Les deux hommes nommés dans cette catégorie aux côtés de Triet, Breillat et Jeanne Herry sont donc les excellents Cédric Khan, pour Le Procès Goldman, et Thomas Cailley, pour Le Règne animal.

À noter que ce sont effectivement Justine Triet et Thomas Cailley qui ressortent vainqueur·euses de ces nominations puisqu’il·elle comptabilisent respectivement onze et douze nominations.

Côté meilleure actrice sont nommées Marion Cotillard pour Little Girl Blue, Léa Drucker pour L’Été dernier, Virginie Efira pour L’Amour et les Forêts, Hafsia Herzi pour Le Ravissement et Sandra Hüller pour Anatomie d’une chute.

À noter également qu’une femme sera elle aussi récompensée, et pas des moindres, puisque Agnès Jaoui se verra décerner un César d’honneur.

L’Académie des arts et techniques du cinéma (le nom officiel de l’Académie) a rappelé dans un communiqué le processus désormais mis en place concernant la non-mise en lumière des personnes mises en cause judiciairement pour des faits de violence : “Dans le cas où les membres votants de l’Académie décideraient d’attribuer un César à une personne, mise en cause judiciairement, il n’y aurait aucune remise de prix sur scène ni aucun discours de la personne concernée. Elle ne bénéficiera d’aucun parcours presse ni d’aucune mise en avant sur les différents supports de l’Académie.” Les choses avancent !

Lire aussi I César 2023 : l’Académie mettra en retrait toute personne mise en cause « par la justice pour des faits de violence »

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.