capture decran 2021 07 01 a 13.15.56

Peu ins­pi­rée, la Belgique se qua­li­fie dans la dou­leur

Contre Attaque, c’est un superbe web­zine réa­li­sé par une dizaine de jeunes femmes pas­sion­nées de foot. De quoi mettre du female gaze dans le sport pré­fé­ré des Français·es. Pour l’Euro, qui a débu­té le 11 juin, elles prennent leurs quar­tiers sur Causette.fr… À vos cram­pons !


Une Belgique peu ins­pi­rée face aux lacunes défen­sives du Portugal

Le onze ali­gné par Fernando Santos pré­sen­tait des fai­blesses dans les cou­loirs, à l’image du match contre l’Allemagne (défaite 4–2) où les laté­raux avaient été en dif­fi­cul­té (Semedo et Guerreiro). Ces fai­blesses dans la pro­fon­deur ont été exploi­tées par les Belges avec notam­ment T. Meunier à droite, T. Hazard à gauche ou encore F. Carrasco en deuxième mi-​temps mais sans par­ve­nir à mar­quer. Avec sept buts mar­qués en phases de poule, on s’attendait à un match plus riche de la part des Belges sur le plan offen­sif. Les Diables Rouges ont eu des occa­sions inté­res­santes, notam­ment en contre-​attaque mais qu’ils n’ont pas su concré­ti­ser, à l’instar de F. Carrasco à la 90ème minute qui a échoué devant Danilo à l’entrée de la sur­face por­tu­gaise. 

Tournant dans le match : but de Thorgan Hazard

Auteur d’une magni­fique frappe flot­tante qui trompe le gar­dien por­tu­gais à la 42ème minute, T. Hazard (petit frère d’Eden) change le cours du match. Ce der­nier pour­ra sans nul doute aller récla­mer le prix du meilleur Hazard après le match. Après ce but la Belgique a ten­té seule­ment 2 tirs contre 16 pour le Portugal et a sem­blé se conten­ter de cette avance acquise en pre­mière mi-​temps. Les Belges ont joué à un jeu dan­ge­reux, lais­sant clai­re­ment le jeu aux Portugais qui ont domi­né leur sujet pen­dant la seconde période, sans tou­te­fois par­ve­nir à trou­ver la faille. Ce chan­ge­ment de phy­sio­no­mie après le but d’Hazard nous a offert une belle seconde mi-​temps, avec beau­coup d’intensité et d’occasions por­tu­gaises qui n’ont pas su déjouer le gar­dien madri­lène.

Une domi­na­tion por­tu­gaise

Malgré le suc­cès des Belges, le match a été glo­ba­le­ment domi­né par les Portugais avec une pos­ses­sion de 57,1% et 23 tirs. Durant la pre­mière mi-​temps, la Belgique a pei­né à trou­ver des espaces, a per­du beau­coup de bal­lons, et la Seleção en a pro­fi­té presque à chaque fois. L’une des pre­mières alertes sur le but belge a été le coup franc à la 25ème minute concé­dé par T. Vermaelen au bord de la sur­face. C’est bien évi­dem­ment C. Ronaldo qui s’en est char­gé mais a buté sur T. Courtois. C’est sur­tout en deuxième période que le Portugal s’est mon­tré plus dan­ge­reux, notam­ment avec une tête puis­sante de R. Dias à la 81ème sui­vie à la 82ème d’une frappe de R. Guerreiro qui s’est écra­sé sur le poteau. A. Silva a lui aus­si ten­té sa chance (87’), sans suc­cès, face au gar­dien Belge, déci­sif pour main­te­nir son équipe en vie. Si l’on devait ne rete­nir qu’un joueur se serait sans hési­ter R. Sanches. Particulièrement impor­tant, il a brillé en réa­li­sant de belles per­cées et en don­nant de pré­cieux bal­lons à ses coéqui­piers.

Une vic­toire, mais à quel prix ?

A la 48ème minute, K. De Bruyne sort après avoir été tou­ché quelques minutes plus tôt par le milieu por­tu­gais Palhinha à la che­ville. Son absence s’est faite lar­ge­ment res­sen­tir sur le ter­rain, comme elle s’était fait res­sen­tir lors des 60 pre­mières minutes du match contre le Danemark où la Belgique pei­nait à trou­ver des solu­tions. Encore une fois, le meneur de jeu de Manchester City a prou­vé à quel point il était indis­pen­sable dans le sys­tème offen­sif de Roberto Martinez. Comme si cela ne suf­fi­sait pas, c’est une autre star de l’équipe qui est sor­ti sur bles­sure, E. Hazard, pour­tant auteur d’un match réus­si.

Avec ou sans eux, la Belgique devra affron­ter la Squadra Azzura le 2 juillet à l’Allianz Arena de Munich. Après des hui­tièmes de finales labo­rieux pour ces deux for­ma­tions, on espère un beau match pour ce choc très atten­du entre deux favo­ris de la com­pé­ti­tion. 

Maiwenn Degove

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  


Idées Cadeaux Causette

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés