fbpx
Capture d’écran 2021 12 12 à 12.44.14

Miss France 2022 : des paillettes et pas mal de malaise

Cette année, on a tenu à regar­der le concours de beau­té jusqu'au bout et c'était très long. 

Mise à jour du 13 décembre 2021 : Pas ran­cu­nière pour un sou contre celle qui avait tor­pillé son posi­tion­ne­ment de ministre à l'encontre d'un « concours has-​been », la ministre à l'Egalité Élisabeth Moreno a annon­cé qu'elle remet­tra à Diane Leyre… la médaille de l'Egalité. Un geste répu­bli­cain en forme d'enterrement de la hache de guerre, qui montre qu'au gou­ver­ne­ment, c'est désor­mais la ligne Roselyne-Bachelot-Miss-France‑c'est-rigolo qui l'emporte.

« N’y tou­chons pas. » C’est avec empres­se­ment que la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a défen­du le concours Miss France 2022. Pour la ministre, le show est « sym­pa­thique, amu­sant, gla­mour ». Avouant même qu’« [elle] ne [sera] pas de ceux qui boudent leur plai­sir devant ». Chez Causette, on a pris Roselyne Bachelot au mot : nous avons tenu plus de trois heures (et cinq cou­pures pub) devant notre poste. Non pas pour juger les jeunes femmes qui choi­sissent de se pré­sen­ter au concours de beau­té mais pour com­prendre com­ment ce concours vieux comme le monde peut-​il encore être un phare dans la nuit pour des mil­lions de Français·es.

21H14, le concours de Miss France 2022 com­mence. Sourire en coin, mèche gomi­née et smo­king impec­cable, Jean-​Pierre Foucault lance les hos­ti­li­tés. Celui[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
mirror

La chro­nique du Dr Kpote : ras le fem !

Militant de la lutte contre le sida, le Dr Kpote intervient depuis une vingtaine d’années dans les lycées et centres d’apprentissage d’Île-de-France comme « animateur de prévention ». Il rencontre des dizaines de jeunes avec lesquel·les il échange...