Capture decran 2023 09 28 a 11.46.11
© Capture d'écran Dailymotion / C8

Pour Yann Arthus-​Bertrand, “il faut par­don­ner” Nicolas Hulot et Patrick Poivre d’Arvor

Invité de l’émission de Jordan De Luxe, le photographe Yann Arthus-Bertrand a affirmé qu’il fallait “pardonner” le militant écolo Nicolas Hulot ainsi que le journaliste Patrick Poivre d’Arvor. Il dit regretter de ne pas leur avoir récemment “passé un coup de fil”.

“Est-ce que vous avez des nouvelles de Nicolas Hulot ?” Au détour d’une question du présentateur Jordan De Luxe, dont il était l’invité mercredi 27 septembre, le photographe Yann Arthus-Bertrand a affirmé qu’il fallait “pardonner” l’ancien ministre de la Transition écologique, ainsi que le journaliste Patrick Poivre d’Arvor, accusés, ces dernières années, d’agressions sexuelles.

“Il n’y a pas très longtemps, je me suis dit que je devrais lui [Nicolas Hulot, ndlr] passer un petit coup de fil. C’est comme PPDA, que je connaissais bien. Ils ont fait des conneries, mais peut-être un moment il faut pardonner et dire : ‘Est-ce qu’on peut se parler ?’”, a répondu le reporter de 77 ans, sur le plateau de Chez Jordan. Avant d’ajouter, concernant l’ancienne vedette du JT de TF1 : “J’étais assez ami avec lui. Il a fait des conneries, il n’a pas été parfait. On a écrit un livre ensemble. C’était un dragueur de folie. […] Je pense qu’à un moment il faut savoir pardonner et ne pas continuer à mettre la tête sous l’eau. Et donc, je regrette comme Nicolas Hulot, comme PPDA, de ne pas leur avoir passé un coup de fil et je vais le faire.”

Plusieurs accusations

En 2018, Pascale Mitterrand avait accusé Nicolas Hulot de viol dans les colonnes du magazine Ebdo. La plainte avait cependant été classée sans suite pour cause de prescription. En 2021, dans un reportage d’Envoyé spécial, plusieurs femmes accusaient le militant écolo d’agressions sexuelles et de viol. Une enquête avait alors été ouverte, avant d’être elle aussi classée pour cause de prescription de l’action publique. Concernant PPDA, après une série de témoignages faisant état d’accusations de viol et d’agressions sexuelles, deux enquêtes avaient été ouvertes. Une a été classée sans suite en juin 2021, l’autre touche actuellement à sa fin. Les deux hommes ont toujours nié l’ensemble des faits qui leur sont reprochés.

Interrogé sur les accusations qui pèsent sur PPDA, Yann Arthus-Bertrand a affirmé ne pas bien connaître l’histoire. “Je ne connais pas bien l’histoire. […] Tout ce qu’on a appris par la suite, il y avait de la vérité, mais je ne sais pas”, a-t-il conclu.

À lire aussi I Trois nouvelles femmes vont être entendues dans l'enquête préliminaire pour viol et agressions sexuelles visant PPDA

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.