fbpx
Advertisement
tatoo2 a
©Camille Besse

Marion Chanudet, tatoueuse : « Comme je touche la peau des gens, je rentre dans leur intimité »

Quand on est fan de dessin, y a pas trente mille professions pour exercer sa passion. Marion, 29 ans, est tatoueuse. Un métier de précision – entre pyrogravure, couture et, souvent, thérapie – qu’elle exerce depuis dix ans au Puy-​en-​Velay (Haute-​Loire).

“Gamine, je n’ai jamais joué à la poupée. Je dessinais. Ma famille m’a ­poussée à trouver un métier dans lequel je pourrais continuer. Mais architecte ou designer, c’était pas mon truc. Tu ne peux pas être libre dans ton trait. J’ai passé un bac général pour faire plaisir. À côté, j’accompagnais ma frangine dans des fêtes médiévales. Il y avait des stands de tatouages éphémères. Je me suis proposée. Ça a commencé comme ça. 

On tatouait avec du jagua. C’est le fruit du génipa, un arbuste qui pousse en Amérique du Sud et teinte la peau. On le pose sous forme de pâte, comme du henné. Ça a un côté magique, car quand on retire cette pâte, il n’y a rien. Le motif n’apparaît qu’au bout de vingt-​quatre heures, en bleu nuit. Je faisais[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
topakian causette 86edit

L’homme étoilé, au chevet des vies filantes

Infirmier en soins palliatifs dans un hôpital de Metz, Xavier, alias L’homme étoilé, s’est lancé le défi de raconter son métier en BD sur Instagram, où il est suivi par plus de 100 000 personnes. Il a rassemblé ses histoires dessinées dans un livre...