people sitting on chair inside room
Unsplash - CDC

Atsem en grève : reva­lo­ri­sa­tion sala­riale requise pour faire face à l'inflation du coût de la vie comme de leurs tâches

Les agentes ter­ri­to­riales spé­cia­li­sés des écoles mater­nelles (Atsem) étaient appe­lées à faire grève, lun­di 5 sep­tembre, pour obte­nir une reva­lo­ri­sa­tion de leur salaire.

Un autre indice au rouge pour cette ren­trée sco­laire. À l'appel des syn­di­cats CGT-​fonction publiques et UNSA-​territoriaux, les 50 000 agentes ter­ri­to­riales spé­cia­li­sées des écoles mater­nelles (Atsem) employées par les mai­ries étaient appe­lées à faire grève, lun­di 5 sep­tembre. Cette pro­fes­sion com­po­sée à 99% de femmes selon nos confères de Franceinfo, réclame une hausse des salaires – soit tou­cher la prime de 183 euros net men­suels que le Ségur de la san­té a attri­bué aux pué­ri­cul­trices, aides-soignant·es et aides à domi­ciles dès le mois d'octobre 2021 – ain­si qu'un dégel du point d'indice de 10% au moins, pour faire face à l'inflation.

Des agentes indis­pen­sables aux écoles maternelles

Cette grève visait aus­si à infor­mer sur la mul­ti­pli­ca­tion de leurs tâches au quo­ti­dien depuis la réforme des rythmes sco­laires de 2013, selon la CGT. Fonctionnaires ter­ri­to­riales de caté­go­rie C, elles ont vu leur rôle évo­luer et le nombre de leurs mis­sions édu­ca­tives for­te­ment aug­men­ter. Actuellement, « une car­rière d’Atsem débute au smic et s’achève aux alen­tours de 1 700 euros net, pour une qua­ran­taine d’heures de tra­vail par semaine », selon Le Monde.

C'est pour­quoi, dans un com­mu­ni­qué com­mun de la Fédération CGT des Services Publics et CGT Educ’action publié le 1er sep­tembre, les Atsem reven­diquent la pos­si­bi­li­té d'intégrer la caté­go­rie B de la fonc­tion publique et dési­rent que soit plei­ne­ment recon­nue la péni­bi­li­té de leurs fonc­tions. Par ailleurs, elles sou­haitent une recon­nais­sance de leurs mis­sions édu­ca­tives ain­si qu'un rem­pla­ce­ment immé­diat en cas de sous-effectif.

Les Atsem tra­vaillent coude à coude aux côtés des enseignant·es en s'occupant de la pré­pa­ra­tion maté­rielle de la classe ou encore de l'accueil des enfants le matin. De plus, elles s'occupent de l'accompagnement à la can­tine, aux toi­lettes – veillant ain­si à la pro­pre­té des enfants – ou encore de la sur­veillance lors des récréa­tions et des siestes… Généralement peu voire mal consi­dé­rée, la pro­fes­sion subit un manque de recon­nais­sance, notam­ment dans l’importance de leur métier pour le déve­lop­pe­ment des enfants. 

Lire aus­si I Rentrée : « Quand le pro­vi­seur a énu­mé­ré la liste des profs qui man­quaient encore, je me suis dit, punaise, on n’est pas rendu ! »


Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.