fbpx

Guerre en Ukraine : la fable de la jolie guerrière

Capture d’écran 2022 03 04 à 17.59.17
Anastasiia Lenna s'entraînant à l'AirSoft © cap­ture d'écran
d'une publi­ca­tion Instagram de l'influenceuse, publiée le 24 jan­vier 2022

ÉDITO. Il y a celles qui accouchent « dans un enfer » sous les bombes et celles « en pre­mière ligne pour défendre leur pays », armes à la main. Celles qui ont fui leur pays leurs enfants sous le bras, celles qui assurent dans l'ombre les ravi­taille­ments des stocks, celles qui se sont tenues droites et fières devant les chars russes pour les conspuer et celles qui pleurent leurs morts. Probablement aus­si, et c'est leur plus grand droit, une majo­ri­té de femmes ukrai­niennes qui ne font rien d'autre que ten­ter de survivre.

Notre pro­pen­sion à mettre en avant les plus braves, les intré­pides, les héroïnes que l'invasion russe de l'Ukraine ne manque pas de révé­ler est une ambi­va­lence. Bien sûr, ces temps d'angoisse et de mort ont besoin de mises en récit venant subli­mer le cou­rage de celles et ceux qui résistent à l'assaillant alors que rien ne les y des­ti­nait. Les admi­rer, c'est leur don­ner de la force. C'est aus­si nous rendre sup­por­table l'insupportable.

Mais atten­tion à ne pas ver­ser dans l'injonction à l'héroïsme ou dans un décryp­tage fémi­niste pré­ci­pi­té de ces images mon­trant des femmes prendre les armes. Dans cette guerre où la pro­pa­gande fait autant rage que les obus, notre besoin de créer du mythe peut nous faire dire n'importe quoi. Ou faire endos­ser à des indi­vi­dus des com­bats et des idées qui ne sont pas les leurs.

Le 22 février, Miss Ukraine 2015, Anastasiia Lenna pos­tait sur son compte Instagram aux 313 000 fol­lo­wers une pho­to d'elle arme de com­bat en ban­dou­lière et lunettes de tir, accom­pa­gnée de la légende #StandWithUkraine #HandsoffUkraine. Il n'en fal­lait pas plus pour que la rumeur se propage,[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
LH BIKERNI 032019   050

Inde : l'échappée belle des Bikerni

Chaque week-end, les membres du premier club indien de motocyclisme féminin sillonnent, sur des deux-roues mythiques, les routes du pays. Ces motardes revendiquent leur droit à l’aventure et à l’autonomie. Un défi dans une société patriarcale.