fbpx

Magazine N° 134 – Juin 2022

CAUSETTE 134 COUV sansdos web

ÉDITO

"Je vou­drais dédier cette nomi­na­tion à toutes les petites filles en leur disant : allez au bout de vos rêves. Rien ne doit frei­ner le com­bat pour la place des femmes dans notre socié­té." Non, la phrase n’a pas été pro­non­cée par Beyoncé qui cite­rait Jean-​Jacques Goldman dans le texte, mais bien par Élisabeth Borne, notre nou­velle Première ministre, donc. Le body à paillettes en moins. Et quoi que l’on pense de cette nomi­na­tion sur le fond, on ne peut que se réjouir que, TRENTE ANS (!!!) après Édith Cresson – qui en a vu et enten­du des vertes et des pas mûres en son temps en rai­son de son genre et qui a fait long feu à son poste –, le pla­fond de verre poli­tique se brise un peu plus. On peut aus­si se féli­ci­ter du fait que, pour la pre­mière fois de l’Histoire, sans doute, c’est NE PAS choi­sir une femme pour assu­mer cette fonc­tion qui aurait cho­qué l’opinion publique, appa­rem­ment plus en avance là-​dessus que la classe poli­tique. Ne se serait-​elle pas tran­quille­ment repo­sée sur ses lau­riers si un son­dage Ifop pour le JDD, paru fin avril, n’avait révé­lé que 74 % des Français·es sou­hai­taient voir une femme Première ministre ? Tiens d’ailleurs, PremiÈRE ministre ? Tout le monde semble s’être sou­dain accor­dé, à com­men­cer par Emmanuel Macron lui-​même, pour fémi­ni­ser le titre. Sauf Éric Zemmour, bien sûr, qui, éton­nam­ment, trouve ça moche. Une écri­ture inclu­sive à haute teneur sym­bo­lique, tant elle a fait jusqu’à très récem­ment encore l’objet de cris­pa­tions. Mais applau­dir et com­men­ter le fait qu’une femme soit nom­mée cheffe de gou­ver­ne­ment prouve aus­si à quel point notre pays est en retard. La bataille de l’égalité ne sera vrai­ment gagnée que lorsque la nomi­na­tion d’une femme à ce poste sera, pour tout le monde, un non-​événement. Quand cela sera tel­le­ment banal qu’on ne le remar­que­ra même plus. Dans l’attente de ces jours heu­reux, on peut sur­tout res­ter vigilant·es, car avant d’être une femme, Élisabeth Borne est un ani­mal politique.

Causette

Extraits du numéro :
Capture d’écran 2022 06 29 à 11.34.46

Don de gamètes : plai­sir d’offrir

L’ouverture, pen­dant l’été 2021, de la pro­créa­tion médi­ca­le­ment assis­tée (PMA) aux femmes les­biennes et seules a moti­vé des donneur·euses potentiel·les à fran­chir le cap. Un an après, Causette leur donne la parole. 
Lire l'article
Capture d’écran 2022 06 29 à 17.05.21

Radio : quand la nuit était à nous

Marine Beccarelli, doc­teure en his­toire contem­po­raine, a lon­gue­ment écou­té la radio de nuit pour décou­vrir un espace de liber­té, reflé­tant une socié­té jusque-​là absente des ondes. 
Lire l'article
Cryptobros1

Cryptomonnaies : concours de bitcoins

De nom­breuses com­mu­nau­tés issues de la « mano­sphère », ces espaces vir­tuels réser­vés aux hommes, ont fait des cryp­to­mon­naies et des NFT leur nou­veau che­val de bataille. Un nou­vel espace où leur vision de la viri­li­té, qui oscille entre haine des femmes et hyper­va­lo­ri­sa­tion du capi­ta­lisme, peut se déployer en… 
Lire l'article
1

Notre sélec­tion BD du mois de juin

Au pro­gramme ce mois-​ci : "Soixante Printemps en hiver", d’Ingrid Chabbert et Aimée de Jongh, "Feuilles volantes", d’Alexandre Clérisse et "Ruptures. Les bébés volés du fran­quisme", de Laure Sirieix et Lauri Fernandez. 
Lire l'article
Partager
Articles liés
couverture causette 117

Magazine n° 117 – Décembre 2020

ÉDITO Mais, ça y est !On est à la fin de cet annus hor­ri­bi­lis, comme disait la Queen Elisabeth en 1992… 1992, ça fait rêver ! On a l’impression que c’est de la vieille science-​fiction, naïve et mignonne, comme tout notre pas­sé, à...

CAUSETTE HS17 COUV HD nocode

Hors-​série n° 17, en mode récup

ÉDITO Il faut 7 500 litres d’eau pour fabri­quer un seul jean, soit l’équivalent de l’eau bue par un être humain pen­dant sept ans.C’est ce que nous révèle un rap­port des Nations unies en 2019 et ça n’est pas le seul chiffre qui fait dres­ser...

CAUSETTE 128 COUV sanscode web

Magazine N° 128 – Décembre 2021

ÉDITO « Je n’ai jamais eu honte. J’ai évi­dem­ment subi la répro­ba­tion. Mais j’ai davan­tage souf­fert du silence autour de mon avor­te­ment. À l’époque, donc en 1964, je ne pou­vais en par­ler à per­sonne. Pas même à ma meilleure amie. Mon...

couverture causette 115

Magazine n° 115 – Octobre 2020

ÉDITO Fontaine de Jouvence Comment, sur un sujet pareil, ne pas se pros­ter­ner devant l’autel de la grande Brigitte ? Non pas celle-​là, l’autre ! Vous pen­sez bien… La Fontaine. Non, pas Jean ! Brigitte. Bon, Brigitte Fontaine...