Capture d’écran 2020 02 27 à 15.43.16
© Capture d'écran Youtube

Espagne, 1997 : Ana Orantes, la mar­tyre des fémi­ni­cides

Ana Orantes, sexa­gé­naire anda­louse, a témoi­gné le 4 décembre 1997 sur un pla­teau télé­vi­sé du cal­vaire que lui avait fait endu­rer son ex-​mari pen­dant qua­rante ans. Treize jours après, il l’a brû­lée vive. Ce meurtre a ému tout le pays jusqu’à impul­ser l’adoption d’une loi de pro­tec­tion inté­grale contre les vio­lences de genre. Aujourd’hui, c’est un texte encore pion­ner en Europe.

« Quand il ren­trait à la mai­son, il trou­vait tou­jours un motif de dis­pute. Si le repas était froid, parce qu’il était froid. Si c’était chaud, parce que c’était chaud. Le but était de me battre. Parfois, je m’asseyais sur une chaise et il me don­nait des coups jusqu’à ce que je lui donne rai­son, car je n’en pou­vais plus. » Le 4 décembre 1997, Ana Orantes, une sexa­gé­naire ori­gi­naire de Cúllar Vega, vil­lage près de Grenade, témoigne de ses qua­rante années d’enfer conju­gal sur le pla­teau télé­vi­sé de la chaîne anda­louse Canal Sur. Mariée à 19 ans, elle était deve­nue le souffre-​douleur de son conjoint et de sa belle-​­famille.[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
HS11 penelope bagieu

Pénélope Bagieu : ses amies s'animent

Alors qu’une série d’animation issue de ses célèbres Culottées dé-barque en mars à la télé et sur le Web, la dessinatrice s’apprête à pu-blier une adaptation des Sacrées Sorcières, de Roald Dahl.

99 Miriam Simos 1 © F.Denny

Starhawk, Mère nature

Sorcière des sorcières, la pythie militante, pionnière de l’écoféminisme, cultive son jardin californien et maudit la présidence Trump en lui jetant des sorts.