fbpx
HS5 CourrierDuClit 01
© A. DA. CUNHA

Le cour­rier du clit

Quoi, vous ne connais­sez pas le célé­bris­sime “Courrier du cul”, de notre col­la­bo­ra­trice Clarence Edgard-​Rosa, sur son non moins fameux blog Poulet rotique ? D’abord, il est temps d’y remé­dier. Ensuite, en voi­ci un aper­çu. Pour Causette, notre jour­na­liste répond aux ques­tions “100 % cli­to” posées par ses lec­trices et lec­teurs. Questions pour le moins récur­rentes. Et par­fois inquiètes. 

Farah *

« Mon copain est dégoû­té par le cun­ni­lin­gus. Ses rares ten­ta­tives sont des échecs : il ne sait pas com­ment s’y prendre et je n’arrive pas à le gui­der sachant qu’il est en train de se for­cer. Je suis cli­to­ri­dienne et j’ai tou­jours été avec des mecs qui ado­raient faire ça. Mes amies ne pou­vant m’aider (bande de connasses vagi­nales), je m’en remets à vous. » 

* Le pré­nom a été modifié.

Chère Farah,

Vos « connasses » de copines (c’est vous qui le dites) n’en sont pas vrai­ment, je vous l’assure, puisque l’orgasme fémi­nin pro­vient for­cé­ment du cli­to­ris, cet organe dont on ne dit pas suf­fi­sam­ment à quel point il est for­mi­dable. C’est un grand organe dont la par­tie visible n’est que la pro­messe de ce qui se cache der­rière. Vous n’êtes donc pas plus « cli­to­ri­dienne » qu’elles ne sont[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
capture decran 2022 09 21 a 13.43.16

Dossier : les sex­pertes se mouillent

Sexothérapeutes, instagrammeuses homologuées et influenceuses spécialisées dans la gaudriole partagent dans Causette leurs bons plans pour s’ambiancer al fresco, seul·e ou à plusieurs.

1940s bedroom scene with a nude woman lying on bed. u.s.A

Vieillir et mûrir de plaisir

Pour beaucoup de quinquas, entre réconciliation avec son corps, libération de l’esprit et réinvention de sa sexualité, les matelas n’ont pas fini de grincer