man in white shirt carrying boy
© Kelli McClintock

Congé pater­ni­té : plai­doyer pour un allongement

Aujourd’hui, en France, le congé pater­ni­té et d’accueil n’excède pas onze jours. Onze jours pour accueillir un enfant, c’est déri­soire. Raison pour laquelle Causette, sou­te­nue par des hommes, des pères ou des futurs pères, réclame que le gou­ver­ne­ment s’empare du sujet et envi­sage, contrai­re­ment à ce qu’il a annon­cé, une réforme de ce congé paternité. 

• Nous deman­dons, a mini­ma, que ces onze jours soient obli­ga­toires et non option­nels. Et indem­ni­sés comme le congé mater­ni­té. Faire de ce congé pater­ni­té une obli­ga­tion lui confé­re­rait une vraie légi­ti­mi­té et per­met­trait aux hommes de se débar­ras­ser d’une poten­tielle culpa­bi­li­té envers leur employeur. 

• Pour aller plus loin, nous deman­dons, à terme, un allon­ge­ment du congé pater­ni­té à six semaines, indem­ni­sé comme le congé mater­ni­té. Pour les femmes, huit semaines sont obli­ga­toires, dont six après la nais­sance. Ce serait donc une mesure d’équité. 

Cela serait un signal fort pour l’égalité femmes-​hommes et pour le bien-​être de la socié­té dans son ensemble, car :

• être deux au début de la vie d’un enfant n’est pas de trop pour par­ta­ger les émo­tions et les tâches ; 

• onze jours ne suf­fisent pas pour qu’il y ait une vraie ren­contre entre le nour­ris­son et son père (décou­verte d’un nou­veau rythme de vie, par­tage de temps ­affec­tifs, sui­vi médi­cal, soins, changes, repas, toilette) ;

• entrer réel­le­ment dans la pater­ni­té pré­co­ce­ment et prendre en charge les soins très tôt per­met­traient de rééqui­li­brer le par­tage des tâches et de lut­ter contre la charge men­tale des femmes. Quand celles-​ci res­tent à la mai­son pour s’occuper d’un nouveau-​né, elles gèrent éga­le­ment le reste des tâches domes­tiques. Et cette habi­tude se poursuit ;

• cela per­met­trait éga­le­ment de limi­ter l’impact de la mater­ni­té sur la car­rière des femmes. Si les hommes s­’investissent autant que les femmes dans la prise en charge des enfants, alors celles-​ci seront moins péna­li­sées pro­fes­sion­nel­le­ment. À l’embauche et dans la pro­gres­sion de leur carrière

Ils ont déjà signé :


Mouloud Achour, jour­na­liste
Christophe André, psy­chiatre
Baptiste Beaulieu, méde­cin géné­ra­liste
Frédéric Beigbeder, écri­vain 
Jacques Bonnaffé, acteur et met­teur en scène
Mathieu Boogaerts, chan­teur 
Magyd Cherfi, chan­teur
Julien Clerc, chan­teur
Jean-​Pierre Darroussin, acteur
D’ de Kabal, musi­cien
Albin de la Simone, chan­teur
Vincent Delerm, chan­teur
Guy Delisle, auteur de bande des­si­née
Vikash Dhorasoo, foot­bal­leur
Cyril Dion, réa­li­sa­teur
David Foenkinos, écri­vain
Stéphane Foenkinos, réa­li­sa­teur

Hugo Gaspard, fon­da­teur de Daron Magazine
Hippolyte Girardot, acteur
Pascal Gros,
des­si­na­teur
Arthur H,
chan­teur
Serge Hefez,
psy­chiatre
Jalil Lespert, acteur
Luz, des­si­na­teur
Guillaume Meurice, humo­riste
Alexis Michalik, met­teur en scène
François Olivennes, gyné­co­logue
Patrick Pelloux, méde­cin urgen­tiste
Thomas Piketty, éco­no­miste
Éric Reinhardt, écri­vain
Nicolas Rey, écri­vain
Jean-​Michel Ribes, met­teur en scène et direc­teur du Théâtre du Rond-​Point
Mathieu Sapin, des­si­na­teur

Si cette cause vous semble juste, rejoi­gnez le mou­ve­ment à cette adresse 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.