fbpx

La sélec­tion de jan­vier 2020

BFR 0106MH 07HD A
Martha High © S. Caparilli

Nothing’s Going Wrong, de Martha High & The Italian Royal Family

Lorsqu’un soir de 1965, Martha High se pro­duit en concert à Washington, elle a 20 ans, James Brown est dans la salle. Il est tel­le­ment bluf­fé par cette chan­teuse qu’il lui pro­pose d’intégrer son groupe comme cho­riste. L’aventure dure­ra trente-​cinq ans, dou­blée d’une réelle ami­tié avec le « par­rain de la soul ». Aujourd’hui, Martha High a 74 ans et sa voix n’en laisse rien paraître, sinon le vécu qu’on devine à tra­vers une tex­ture rocailleuse du meilleur effet. Elle chante l’égalité des cultures mino­ri­taires aux États-​Unis, la place des immigré·es ou encore la[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
HS11 yael naim 1

Yael Naim face à elle-même

Cinq ans après son dernier album, Older, Yael Naim revient au printemps avec Night Songs, son travail le plus personnel, composé seule, sans son habituel comparse David Donatien.

mesparrow credits fabien tijou 1 a

Nos coups de coeur musique de jan­vier 2021

Mesparrow : Le fil harmonique Marion Gaume, alias Mesparrow, n’est plus tout à fait la même, mais peut-​être pas encore vrai­ment une autre. Son troi­sième album la sai­sit en pleine trans­for­ma­tion per­son­nelle pro­fonde. Sans doute faut...