"Comme une comète", jolie bande des­si­née sur la ren­contre d'un fils

La bande des­si­née d'Aurélie Crop, qui explore les sen­ti­ments d'une mère face au han­di­cap de son enfant, sort ce mer­cre­di 6 octobre.

COMETE p A
Extrait de Comme une comète © A.C. et La Boîte à bulles

Au départ, cela res­semble à un témoi­gnage sur le post-​­partum et la détresse que peut res­sen­tir une jeune mère après la nais­sance de son enfant. Le sen­ti­ment de se sen­tir seule, dému­nie, pas à la hau­teur. Dépassée par la charge men­tale et entra­vée dans ses liber­tés. Surtout quand on est une artiste, comme l’héroïne de Comme une comète, récit auto­gra­phique d’Aurélie Crop au trait doux comme le pli du cou d’un bébé. 

Et puis, peu à peu, c’est autre chose qui arrive. Le petit gar­çon est très blond et sa peau dia­phane. Au départ, tout le monde s’extasie sur cette aty­pique che­ve­lure. Mais un jour, sa mère com­mence à se ques­tion­ner. Il y a aus­si cet étrange balan­ce­ment des yeux. Assez rapi­de­ment, le diag­nos­tic est posé : le petit bon­homme est atteint d’albinisme, une ­mala­die géné­tique rare qui concerne envi­ron vingt mille per­sonnes en France et qui, entre autres symp­tômes, entraîne une ­impor­tante malvoyance. 

En racon­tant au plus près la décou­verte de ce han­di­cap mal connu, Aurélie Crop dévoile avec une rare sen­si­bi­li­té com­ment elle a fina­le­ment ren­con­tré son fils. Et ­com­ment l’on apprend à deve­nir mère, jour après jour. Que son enfant soit ­dif­fé­rent ou pas.

COMETE 1eCOUV

Comme une comète, d’Aurélie Crop. Éd. La Boîte à bulles, 272 pages, 27 euros. Sortie le 6 octobre.

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.