112 corovacances ∏ shutterstock 1
© Shutterstock

Série vacances : du rab dans tout le pays !

Au-​delà de nos trou­vailles régio­nales, voi­ci quatre idées à mettre en place sur l'ensemble du ter­ri­toire. Mais de rien !

TER is the new Orient-Express

Quand les longs vols ne sont plus pos­sibles et qu’on a pas­sé deux mois chez soi, un voyage en TER, c’est l’aventure ! Ça tombe bien, il existe en France de nom­breuses petites lignes de train. Peu chères et ­mécon­nues, elles peuvent vous emme­ner à Fontainebleau, Valmondois ou Moret-​Veneux-​les-​Sablons. Si vous habi­tez en région pari­sienne, ces des­ti­na­tions sont à moins de 100 km. Dans la région de Marseille, pré­fé­rez le TER de Miramas, qui longe la Côte bleue, où il n’existe aucun accès pour les voi­tures. Pareil, si vous êtes – ou pou­vez vous rendre – dans le Jura, le TER de Dole à Saint-​Claude prend des airs de train volant, cir­cu­lant essen­tiel­le­ment sur des via­ducs. Le TER qui relie Clermont-​Ferrand à Nîmes per­met, lui, un périple de cinq heures au tra­vers de la région la plus sau­vage de France, entre rivières, rapaces, verte végé­ta­tion et gar­rigues à mesure du tra­jet. Si le voyage vous importe plus que la des­ti­na­tion, vous pou­vez faci­le­ment allon­ger les heures en train. Par exemple, plu­tôt qu’un Paris-​Lyon en deux heures de TGV, optez pour le TER qui rejoint Lyon Part-​Dieu en cinq heures et per­met de décou­vrir une ving­taine d’arrêts inter­mé­diaires.
Blague à part, ces petites lignes per­mettent d’observer des pay­sages et des lieux ­incon­nus, que la vitesse du TGV ou les auto­routes ignorent tota­le­ment. De plus, ces tra­jets alter­na­tifs sont sou­vent bien moins chers que ceux des TGV et limitent l’empreinte éco­lo­gique de vos vacances. Rassurez-​vous, il n’y aura sans doute ni Wi-​Fi ni réseau et encore moins de prises, vous per­met­tant d’oublier les semaines de confi­ne­ment devant votre écran. Equipé·es de vos masques et fioles de gel hydro­al­coo­lique, le tra­jet pren­dra des airs de science-​fiction, et les pho­tos sou­ve­nirs vous rap­pel­le­ront bien­tôt ce fameux été où le TER a sur­pas­sé l’Orient-Express. 

Pour plus d’itinéraires et des idées d’escales : Slow Train, 30 échap­pées fer­ro­viaires pour cita­din en mal de nature, de Juliette Labaronne. Éd. Arthaud, 2019.
Pour réser­ver les billets, se ren­sei­gner sur les sites des TER ou direc­te­ment en guichet.

Le DIY du voyage local

On a un peu eu la même idée au même moment, avec l’asso les Chemins de la tran­si­tion… Alors qu’on peau­fi­nait ce dos­sier de bons plans locaux aux valeurs cau­set­tiennes, elle lan­çait tout juste une carte réper­to­riant des lieux éco­los dans plu­sieurs régions fran­çaises. Elle sera mise à jour tout l’été et offi­ciel­le­ment inau­gu­rée cet automne, mais elle met d’ores et déjà en valeur cer­taines ini­tia­tives en Normandie et dans le Grand Est, style ferme uto­piste, éco­mu­sée arti­sa­nal ou ate­liers de recy­cle­rie. L’idée est de pio­cher dedans pour se concoc­ter son propre iti­né­raire de voyage près de chez soi, où, à chaque lieu visi­té, on peut apprendre un savoir-​faire ou aider une asso bien­fai­sante. On n’aurait pas mieux dit…

Lescheminsdelatransition.org
Carte dis­po­nible sur : Lescheminsdelatransition.gogocarto.fr, en cours de fina­li­sa­tion tout l’été (lan­ce­ment à l’automne).

Microaventures pour tous

Partir ? Oui, mais pas for­cé­ment loin. C’est le cre­do de Chilowé, un mou­ve­ment qui ras­semble les passionné·es de microa­ven­tures. Ses fon­da­teurs, Thibaut Labey et Ferdinand Martinet, vision­naires en l’occurrence, cultivent l’art de voya­ger dans la sobrié­té. 
Depuis trois ans, leur équipe anime un média, une news­let­ter, des évé­ne­ments et une com­mu­nau­té pour col­lec­ter des idées de sor­ties, de week-​ends et de vacances dans la nature, à moindre coût et à proxi­mi­té de chez soi. « L’aventure n’est pas fonc­tion des kilo­mètres, mais de l’état d’esprit, résume Thibaut Labey. Voyager avec moins, en France, ce n’est pas une puni­tion. Ça peut même être sexy ! » Avec Chilowé, oubliez le tour du monde et com­men­cez par vous aven­tu­rer… autour de chez vous ! 
Les bons plans sont ras­sem­blés dans un guide papier sor­ti en 2018 et par­ta­gés quo­ti­dien­ne­ment sur un groupe Facebook par les membres de la com­mu­nau­té. Que diriez-​vous de faire le tour de Belle-​Île à pied, de des­cendre l’Allier en canoë, de tra­ver­ser l’Aubrac avec un âne ou de dor­mir en cabane dans le Cotentin… ?
Pour les parents, il existe depuis peu un groupe Facebook Chilowé Kids pour gla­ner des idées avant de bivoua­quer avec des enfants. C’est LE moment de suivre leurs pages ! 

Groupe Facebook adulte : La SPEM-​Chilowé Paris.
Groupe Facebook Kids : Chilowé Kids.
Guide Chilowé : chilowe.com/guide-micro-aventure-paris/
Les 19 et 20 sep­tembre, Chilowé orga­ni­sele pre­mier fes­ti­val dédié à la microa­ven­ture. 
Entrée gra­tuite, Inscription aux ate­liers payants sur chilowe.com

Echange d’handi-apparts

On connaît déjà le concept de l’échange de mai­sons entre par­ti­cu­liers, notam­ment pour les vacances. Jean-​Marie Marquet l’a adap­té aux per­sonnes à mobi­li­té réduite. Sur le site TaKahut, les cri­tères ne sont pas « pis­cine, sau­na, lave-​vaisselle », mais « WC adap­té, lève-​personne et lit élec­trique ». Villa sur les bords du lac Léman, mai­son dans la cam­pagne tou­lou­saine, appar­te­ment à Carnac…, il y en a pour tous les goûts. Une tren­taine de rési­dences adap­tées à dif­fé­rents han­di­caps moteurs sont pro­po­sées. L’inscription et l’échange sont tota­le­ment gra­tuits. « L’aspect éco­no­mique est une plus-​value, d’autant qu’un grand nombre de per­sonnes han­di­ca­pées vivent sous le seuil de pau­vre­té », explique le fon­da­teur du site. Elles seraient en effet 2 mil­lions, selon l’Association des para­ly­sés de France. Jean-​Marie Marquet, tétra­plé­gique depuis l’âge de 19 ans à la suite d’un acci­dent de tram­po­line, est un pas­sion­né de voyages : Australie, Québec, Luxembourg… rien ne semble l’arrêter. « Handicap ou pas, on peut tout entre­prendre », martèle-​t-​il. Après avoir tra­vaillé des années dans l’animation 3D, il lance TaKahut en 2019 « par enga­ge­ment social et soli­daire ». Au-​delà du simple échange de loge­ments, la pla­te­forme incite à par­ta­ger conseils et bons plans : contacts de per­son­nel médi­cal, phar­ma­cies adap­tées ou sen­tiers pra­ti­cables… tout ce qui contri­bue­ra à faci­li­ter le séjour. Parce que par­tir en vacances devrait être un droit à la por­tée de toutes et de tous !

Takahut.com 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.