fbpx
HS11 nine antico 1
© C. Cutaia

Nine Antico : por­trait de la jeune femme en feu

Avec la sor­tie en 2020 de son film Playlist, la des­si­na­trice fait ses pre­miers pas de réa­li­sa­trice. L’occasion d’une ren­contre foi­son­nante et sen­sible où affleure l’urgence de vivre sa vie. 

La sil­houette elfique émerge pres­te­ment de cette rue des hauts de Belleville, fran­chit la porte du café, s’assied face à vous et annonce la cou­leur : « Je crois que j’ai attra­pé froid. » Installée depuis quelques années à Marseille, la des­si­na­trice Nine Antico renoue avec les fri­mas de ce début d’automne pari­sien. Elle ­s’adjoint donc les ser­vices d’un grog – « Il est pas trop char­gé, au moins ? » – et répond géné­reu­se­ment au feu des ques­tions. Elle sau­tille d’un sujet à l’autre, enchaî­nant les asso­cia­tions d’idées, s’attardant sur un mot, pré­ci­sant une pen­sée avec l’agilité de celles et ceux qui ont pra­ti­qué l’analyse. Elle s’interrompt seule­ment pour ajus­ter par tex­to un ­rendez-​vous avec le chan­teur Bertrand Belin : « C’est lui qui fait la voix off de mon film. Bertrand Belin, quoi ! » lance-​t-​elle tout sou­rire, avec l’air de celle qui ne croit pas encore tout à fait à sa chance.

La vie en pleine face

L’année 2020 ver­ra en effet la sor­tie sur les écrans de son pre­mier long-​métrage, Playlist, avec, en tête d’affiche, Sara Forestier et Laetitia Dosch dans les rôles de Sophie et Julia : la pre­mière aspire à réus­sir dans le des­sin, la seconde à deve­nir actrice. Mais à l’aube de leur tren­taine, elles voient leurs[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés